La quinzaine des réalisateurs : le programme – #Cannes2014

quinzaine_2014_4x3_presse_WEBrvb

Le programme de la quinzaine des réalisateurs #Cannes2014

LONGS METRAGES / FEATURE FILMS

ALLELUIA de/by Fabrice DU WELZ

2013 – 95’ / PM

AT LI LAYLA (NEXT TO HER) de/by Asaf KORMAN *

2014 –90’ / PM

BANDE DE FILLES (GIRLHOOD) de/by Céline SCIAMMA

2014 –112’ / PM / OUVERTURE – OPENING

CATCH ME DADDY de/by Daniel WOLFE *

2014 – 107’ / PM

COLD IN JULY de/by Jim MICKLE

2014 –107’ / PI

LES COMBATTANTS (LOVE AT FIRST FIGHT) de/by Thomas CAILLEY *

2014 – 98’ / PM

GETT – LE PROCÈS DE VIVIANE AMSALEM de/by Ronit & Shlomi ELKABETZ

2013 – 115’ / PM

KAGUYA-HIME NO MONOGATARI (LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA) de/by Isao TAKAHATA

2013 –137’ – anim / PI

KKEUT KKA JI GAN DA (A HARD DAY) de/by Seong-Hun KIM

2014– 111’ / PM

MANGE TES MORTS (EAT YOUR BONES) de/by Jean-Charles HUE

2014 – 94’ / PM

NATIONAL GALLERY de/by Frederick WISEMAN

2014 – 173’ – doc / PM

P’TIT QUINQUIN (LI’L QUINQUIN) de/by Bruno DUMONT

2013 –200’ / PM / SP

PRIDE de/by Matthew WARCHUS

2014 – 119’ / PM / CLÔTURE – CLOSING

QUEEN AND COUNTRY de/by John BOORMAN

2014 – 114’ / PM

REFUGIADO de/by Diego LERMAN

2014 – 95’ / PM

THE TEXAS CHAIN SAW MASSACRE (MASSACRE À LA TRONCONNEUSE) de/by Tobe Hooper

1974 – 90’ / version restaurée / SP

THESE FINAL HOURS de/by Zach HILDITCH

2013 – 86’ / PI

TU DORS NICOLE de/by Stéphane LAFLEUR

2014 – 93’ / PM

WHIPLASH de/by Damien CHAZELLE

2013 –105’ / PI

COURTS METRAGES / SHORT FILMS

8 BALLES (8 BULLETS) de/by Frank TERNIER

2014 – France – 13’ / PM

A CAçA REVOLUçõES (THE REVOLUTION HUNTER) de/by Margarida REGO

2014– 11’ / PM

CAMBODIA 2099 de/by Davy CHOU

2014– 21’ / PM

EN AOÛT (IN AUGUST) de/by Jenna HASSE

2013 – 9’ / PM

FRAGMENTY (FRAGMENTS) de/by Aga WOSZCZYńSKA

2014 – 25’ / PM

GUY MOQUET de/by Demis HERENGER

2014 – 32’ / PM

JUTRA de/by Marie-Josée SAINT-PIERRE

2014 – 13’ / PI

MAN ON THE CHAIR de/by Dahee JEONG

2014 – 6’ / PM

SEM CORAçãO (HEARTLESS) de/by Nara NORMANDE & Tião TIAO

2014 –25’ / PM

TORN de/by Elmar IMANOV & Engin KUNDAG

2014 –22’ / PM

TRECE SI PRIN PERETE (IT CAN PASS THROUGH THE WALL) de/by Radu JUDE

2014 – 17’ / PM

 

PM : Première mondiale / World premiere

PI : Première internationale / International premiere

SP : séance spéciale / Special screening

Film concourant à la Caméra D’Or

 

#Cannes2014: Le programme de la Semaine de la critique

Le programme de la Semaine de la critique #Cannes2014 a été dévoilé.

SC53-WEB-20x30-HD-S
L’affiche de la Semaine de la critique Cannes2014

 

Film d’Ouverture
faire l'amour
FLA Djinn Carrénard (France)

 

COMPETITION

LONGS MÉTRAGES

piuPiù buio di mezzanotte (Darker Than Midnight) Sebastiano Riso (Italie)
gente

 

Gente de bien Franco Lolli (Colombie / France)

hope

 

 

Hope Boris Lojkine (France)
it follows

 

 

 

It Follows David Robert Mitchell (États-Unis)

self made
Self Made (Boreg) Shira Geffen (Israël)
the tribe

 

The Tribe (Plemya) Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine)
when animals dreams

 

 

When Animals Dream (Når Dyrene Drømmer) Jonas Alexander Arnby (Danemark)

 

Films de Clôture:

hippocrate

Hippocrate Thomas Lilti (France)

 

 

 

 

Semaine de la Critique #Cannes2014

COURTS ET MOYENS MÉTRAGES

A Ciambra (Young Lions of Gypsy) Jonas Carpignano (Italie / France)
Boa noite Cinderela (Goodnight Cinderella) Carlos Conceição (Portugal)
The Chicken Una Gunjak (Croatie / Allemagne)
La Contre-allée Cécile Ducrocq (France)
Crocodile Gaëlle Denis (Royaume-Uni)
Les fleuves m’ont laissée descendre où je voulais Laurie Lassalle (France)
Petit frère Rémi St-Michel (Canada)
Safari Gerardo Herrero (Espagne)
TrueLoveStory Gitanjali Rao (Inde)
Une chambre bleue (Niebieski Pokój) Tomasz Siwiński (Pologne / France)

SÉANCES SPÉCIALES

respire
Respire Mélanie Laurent (France)
l institutrice

 

 

 

L’Institutrice (Haganenet) Nadav Lapid (Israël)

NIGHT MOVES de Keilly REICHARDT

Jesse Eisenberg dans Night Moves de Kelly Reichardt
Jesse Eisenberg dans Night Moves de Keilly Reichardt

NIGHT MOVES de Keilly REICHARDT plaira assurément à ceux qui ont aimé WENDY ET LUCY ou LA DERNIERE PISTE et déplaira tout autant à ceux qui sont hermétiques à l’univers construit, patient, minutieux, un brin démonstratif de la réalisatrice américaine. Construit en deux parties très distinctes, on ne sait si le sujet politique est prétexte à l’intrigue psychologique, si au contraire le développement de la psychologie des personnages est imposé pour toucher un public avide d’histoire, ou si le projet a été construit avec ses deux composantes d’emblée. On aurait bien demandé à Keilly REICHARDT, mais la réalisatrice n’était pas présente à Deauville. Nous n’en faisions pas notre favori du Grand Prix de Deauville 2013.

Làs NIGHT MOVES a remporté la compétition ce qui nous semblait contestable … 

States of grace, aka Short Term 12 : A VOIR !

A Deauville, nous avions découvert un jeune réalisateur timide du nom de Destin Cretton qui présentait en compétition son premier long métrage, Short Term 12.

Juste après avoir vu le film, nous commentions sur twitter:

Le film de « Short term 12 » est assurément, pour l’instant, le meilleur film de la compétion de , et de loin.

A l’heure où les récompenses devaient être décernées, nous étions toujours d’accord pour placer SHORT TERM 12 dans les grands favoris, et étions déçus, que NIGHT MOVES  de Keilly REICHARDT – qui sort cette semaine également récolte le GRAND PRIX :

Un palmarès à Deauville qui oublie deux évidences: SHORT TERM 12 et BREATHE IN pour consacrer la certes intéressante Keilly Reichardt …

Vous attendiez SHORT TERM 12 ? Vous ne le verrez pas sous ce nom, mais sur celui de STATES OF GRACE.

Sachez que le film techniquement ordinaire vaut principalement pour le regard porté, pour la tendresse qu’il s’en dégage, pour le jeu plus que réaliste des acteurs [tous jouent une partition qu’ils connaissent dans leur vie]. Un film, qui aurait pu être un ‘excellent’ documentaire et qui s’avère une toute aussi excellente fiction, particulièrement touchante.

Le changement de titre vient probablement pour vous donner plus envie encore d’aller voir le film, car il n’est pas évident de comprendre que SHORT TERM 12 est le nom de l’institut objet de la fiction …

Allez-y, courrez-y, vous ne le regretterez probablement pas …

Retrouvez la conférence de presse du film à Deauville :

Découvrez la bande annonce :

Un magazine pour les cinéphiles