Moonlight – Se (ré)éduquer

Avec trois récompenses à son actif (dont celle du meilleur film), Moonlight a marqué la cérémonie des Oscars 2017. À coup sûr, le film de Barry Jenkins saura profiter de cette notoriété. Film atypique dont l’originalité touche à la fois le fond et la forme, Moonlight ne cherche ni le débat ni la polémique. Sa sincérité se confond avec son audace, tandis que sa portée artistique permet au sujet de dépasser sa contemporanéité pour viser un récit moral et initiatique plus universel. Félicitons l’académie d’avoir su reconnaitre les qualités de ce film que Le Mag cinéma vous invite à découvrir.

Continuer la lecture de Moonlight – Se (ré)éduquer

Chez nous de Lucas Belvaux

 

Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l’aiment et comptent sur elle.
Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales.

Il paraît qu’au sein d’un certain parti politique, il a été ordonné de ne pas visionner le film. Ce qui est plutôt dommage, car, contrairement à ce que pourrait imaginer les membres du FN, le film montre une héroïne qui n’est pas raciste, qui est serviable, gaie, positive. Le réalisateur s’est d’ailleurs inspiré du personnage de la coiffeuse de Pas son genre. Puisque Pas son genre a été tourné à Arras, et que trois-quarts des habitants de la ville votent FN, il s’est demandé : « La petite coiffeuse, pour qui aurait-elle voté ?

Aussi, comme on l’a dit, on retrouve une héroïne similaire, qui, par un concours de circonstance, vient à être candidate FN. Le médecin de famille (surprenant André Dussolier) lui propose de impliquer dans le parti.  Elle prend le temps pour réfléchir, et, parallèlement, retrouve un amour de jeunesse, Stéphane (Guillaume Grouix), dont elle ne sait qu’il a fait partie d’une milice d’extrême droit assez hardcore, dont même le FN ne veut plus. Là aussi, le personnage de Stéphane n’est pas montré comme un monstre, mais bien comme une personne capable de douceur, d’humanité et de gentillesse. Si, dans les médias, Lucas Belvaux fait bien part de son hostilité absolue envers le FN, il choisit, dans son film, une position nettement plus neutre, avec une volonté de montrer que les électeurs et membres sont des gens comme les autres, voire, pour certains, des gens « très bien ».

Sur le plan cinématographique, Lucas Belvaux fait montre de la même qualité filmique que d’ordinaire -un bon cinéaste donc. Emilie Dequenne prouve de nouveau qu’elle est une très bonne actrice (à quand le César ?) et Dussolier est parfait dans un contre-emploi de personnage manipulateur, froid, machiavélique.

On peut cependant regretter qu’on ne nous montre pas les contradictions du FN et de ses adhérents : les juifs, homosexuels, et personnes aux racines étrangères qui, comme le personnage de Danny Balint, se veuillent plus royalistes que le Roi au sein d’un parti dont l’histoire ne leur fait pas faveur (pour euphémiser).

Doctor Strange – Retour sur le film de super-héros

Doctor Strange en route pour la cérémonie des Oscars 2017

Sélectionné dans la catégorie « Meilleurs effets visuels », Doctor Strange (Scott Derrickson) aura supplanté l’irrévérencieux Dead Pool (Tim Miller) dans la course aux Oscars. Unique représentant de son genre, le film de Scott Derrickson aura fort à faire face à l’esprit traditionnel affiché par l’animation de Kubo et l’Armure magique (Travis Knight), l’hyperréalisme du Livre de la jungle (Jon Favreau), les titanesques déflagrations de Deepwater (Peter Berg), ou encore les vaisseaux spatiaux de Rogue One (Gareth Edwards). Cette nomination tombe à pic, nous permettant de revenir sur le dernier rejeton de l’écurie Marvel et de dresser un état des lieux du film de super-héros en ce début d’année 2017.

Continuer la lecture de Doctor Strange – Retour sur le film de super-héros

URGENT / Recherche petite fille (9 – 11 ans) résidant en Bretagne pour le tournage d’un long-métrage

Pour le tournage du premier long-métrage de Gaëlle Denis, La fille de l’Estuaire, produit par La Voie Lactée et Life to Live Films et avec le soutien de la Région Bretagne, la production recherche une petite fille bretonne âgée de 9 à 11 ans pour interpréter le rôle principal du film.

Continuer la lecture de URGENT / Recherche petite fille (9 – 11 ans) résidant en Bretagne pour le tournage d’un long-métrage

Prix du syndicat de la critique – Palmarès 2016

 

Elle de Paul Verhoeven

Depuis 1946, c’est une tradition : chaque année, le syndicat français de la critique de cinéma et des films de télévision décerne ses prix. Longs métrages, courts métrages, téléfilms, séries, coffret DVDs et livres, tout y passe ! Retour sur le palmarès de cette cérémonie qui s’est tenue le 30 janvier à la Cinémathèque française.

Continuer la lecture de Prix du syndicat de la critique – Palmarès 2016

Un magazine pour les cinéphiles