Les distinctions annexes de la Berlinale

Tout comme tout bon festival qui se respecte, la Berlinale décerne bon nombre de distinctions annexes.  Différents jurys remettent ainsi des prix plus ou moins discutables, qui parfois compensent une frustration que l’on pourrait avoir à ne pas voir un film honoré, parfois donne lieu d’auto-congratulation – pour ne rien vous cacher on a un peu ce sentiment là avec In den Gängen qui figure dans deux palmarès comme vous allez le voir. Certains prix se limitent à une sélection donnée, d’autres  au contraire sont transverses aux différentes sélection. Voici ces palmarès:

*** Prix du jury International du court ***

Burkina Brandenburg Komplex de Ulu Braun

*** Prix du Jury Oecuménique ***

En compétition: In den Gängen de Thomas Stuber

avec une mention spéciale accordée à Utoya 22 Juillet de Erik Poppe

En Sélection Panorama: Styx de Wolfgang Fischer

En Sélection Forum: Teatro de Guerra de Lola Arias

*** Prix FIPRESCI ***

En compétion: Las Herederas de Marcelo Martinessi

En sélection Panorama: River’s Edge d’Usao Yukisada

En sélection Forum: An Elephant sitting still de Hu Bo

*** Prix Amnesty International ***

Central Airport THF de Karim Aïnouz

avec une mention spéciale décernée à Eldorado de Markus Imhoof

*** Prix de la Guilde ***

In den Gängen de Thomas Stuber

*** PRix CICAE Cinéma d’art et essai ***

Tinta Bruta de Marcio Reolond et Filipe Matzembacher

 

 

Teatro de guerra de Lola Arias

*** Prix Label Europa Cinemas ***

Styx de Wolfgang Fischer

*** Prix des lecteurs du Berliner MorgenPost ***

Dovlatov d’Alexey Gorman Jr

*** Prix des lecteurs du Tagesspiegel ***

L’empire de la perfection de Julien Faraut

 

 

Directed By Jerry Lewis – Petite introduction à la métaphysique lewisienne

Le Zinzin d’Hollywood

Le 20 août 2017, Jerry Lewis tirait sa révérence. Pour beaucoup, l’acteur et réalisateur américain apparaissait comme le dernier des grands burlesques. Alors que nos confrères de la revue Positif ont décidé de consacrer leur dossier de ce mois à l’œuvre lewisienne, Le Mag Cinéma vous propose un retour sur la carrière de ce génie du rire.

Continuer la lecture de Directed By Jerry Lewis – Petite introduction à la métaphysique lewisienne

#Berlinale, la prière de Cédric Kahn, bien mais …

Thomas a 22 ans. Pour sortir de la dépendance, il rejoint une communauté isolée dans la montagne tenue par d’anciens drogués qui se soignent par la prière. Il va y découvrir l’amitié, la règle, le travail, l’amour et la foi…

Cédric Kahn continue d’explorer, de questionner des chemins de vie possibles. Il s’est ici entouré d’un casting taillé pour la Berlinale, auquel il concourre en compétition, puisque l’on y retrouve des acteurs germanophones: Alex Brendemühl – acteur espagnol vu récemment dans Mal de Pierres , également à l’affiche de Transit, Hanna Schygulla, actrice germano-polonaise, égérie de Fassbinder, qui tourna aussi pour Wenders, Godard, Scola, Kolek ou Ferreri, récemment vue dans Fortunata, Faust-,  entourés de quelques acteurs français très en vogue Anthony Bajon – très remarqué dans Les OgresDamien ChapelleEspèces menacées, Marie et les naufragés, Planetarium, Bande de filles –Louise Grinberg – 17 filles, enre les murs, tour de france…

Continuer la lecture de #Berlinale, la prière de Cédric Kahn, bien mais …

#Berlinale notre diaporama de la conférence de presse de Khook

Khook est une comédie iranienne bien dans son époque, qui se moque des réseaux sociaux et des impacts que cela pourrait avoir sur une enquête. Plutôt farfelu, le film joue principalement sur l’effet de surprise, mais au final semble assez léger pour pouvoir prétendre à une quelconque récompense.  Le film porte  éventuellement porte un message plus métaphorique, plus politique, mais le réalisateur Mani Haghighi est làas que la question lui soit posée, et que l’on ne cherche pas à connaître ses intentions artistiques plus que politiques. Retour en images sur la conférence de presse (à noter qu’ici Leila Hatami portait le voile comme c’était déjà le cas à Cannes):

Continuer la lecture de #Berlinale notre diaporama de la conférence de presse de Khook

#Berlinale: Transit résolument symbolique, résolument littéraire

De nos jours, à Marseille, des réfugiés de l’Europe entière rêvent d’embarquer pour l’Amérique, fuyant les forces d’occupation fascistes. Parmi eux, l’Allemand Georg prend l’identité d’un écrivain mort pour profiter de son visa. Il tombe amoureux de Marie, en quête désespérée de l’homme qu’elle aime et sans lequel elle ne partira pas…

Continuer la lecture de #Berlinale: Transit résolument symbolique, résolument littéraire

Un magazine pour les cinéphiles