Archives de catégorie : On conseille

Les films que l’on vous conseille

Leave no trace – La différence pour indifférence

Présenté à la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes 2018, Leave no trace a aussi été projeté durant le festival de Deauville. En cela, le troisième long-métrage de fiction de Debra Granik suit les traces laissées par ses deux aînés : Down to the bone (2004) puis Winter’s bone (2010). A l’identique, la réalisatrice américaine … Continuer la lecture de Leave no trace – La différence pour indifférence

At eternity’s Gate, Julian Schnabel propose une nouvelle lecture de Van Gogh

  At Eternity’s Gate de Julian SCHNABEL avec Willem Dafoe, Oscar Isaac, Matthieu Amalric, Lolita Chamah, Emmanuelle Seigner, Mads Mikkelsen Une évocation de la vie du peintre Vincent Van Gogh, durant son séjour à Arles et Auvers-sur-Oise. At eternity’s gate, le nouveau film de Julian Schnabel (Le scaphandre et le papillon, Basquiat, …) dévoile une vérité différente sur … Continuer la lecture de At eternity’s Gate, Julian Schnabel propose une nouvelle lecture de Van Gogh

Les versets de l’oubli – Article 1er : Ne pas oublier

En 2017, Les versets de l’oubli a notamment été présenté dans la sélection Orizzonti de la Mostra de Venise. Son auteur, Alireza Khatami, y a remporté, entre autres, le prix FIPRESCI et celui du meilleur scénario. Dans ce premier long-métrage, le réalisateur aborde les thèmes de la disparition et de l’oubli sous couvert d’un réalisme … Continuer la lecture de Les versets de l’oubli – Article 1er : Ne pas oublier

Il figlio, Manuel – Relation mère-fils inversée

Dans une veine résolument réaliste, Dario Albertini dessine le portrait très contemporain de son personnage-titre. Il figlio, Manuel chemine entre récit d’apprentissage et conte moral. En sortie DVD le 18 juillet, ce premier film de fiction est la continuation directe du documentaire La repubblica dei ragazzi réalisé en 2015 par le cinéaste italien sur une … Continuer la lecture de Il figlio, Manuel – Relation mère-fils inversée

Dogman : chef-d’oeuvre ou film moyen ?

POUR Dogman était notre Palme. L’histoire de Marcello, gentil petit homme, toiletteur pour chien, un petit peu dealer à ses heures, qui se fera entraîner dans l’enfer sans le vouloir par Simoncino, un caïd brutal et sans cœur, littéralement une « bête humaine ». Le scénario, tiré d’un fait divers, est simple, et tient sur un ticket de … Continuer la lecture de Dogman : chef-d’oeuvre ou film moyen ?