Adèle Exarchopoulos va tourner avec Sean Penn !

Une Palme d’or suivie d’un césar, nombre de prix, dont le prix Romy Schneider :  Adèle Exarchopoulos est devenue une actrice reconnue… dans le monde entier. La jeune actrice révélée dans « La Vie d’Adèle » passe à la vitesse supérieure. Elle a en effet confié au micro d’RTL avoir décroché un petit rôle dans le prochain film de Sean Penn, en tournage cet été (ce qui explique, au passage, les photos volées d’une rencontre parisienne tout à fait professionnelle).  Penn, séduit par la muse d’Abdellatif Kechiche, a immédiatement repéré le jeu et la singularité d’Adèle Exarchopoulos, et pas qu’un peu : « Quand je l’ai vu, avant qu’il ne me parle de son scénario, il m’a dit « de tous mes os, ce film m’a transpercé. C’est un poème humain je n’ai jamais vu ça de ma vie. J’étais scotché. » », a confié Adèle aux journalistes de RTL. La déclaration d’Adèle Exarchopoulos met donc fin aux plus folles rumeurs du Web qui leur prêtaient une relation -cf l’affaires des photos « volées ». La jeune femme et l’acteur, repérés il y a quelques semaines dans un restaurant du Ve arrondissement de Paris, discutaient simplement de leur future collaboration.

Une occasion en or dont la jeune femme est pleinement consciente : « Ça t’ouvre des portes de malade, donc je suis super contente. », dit-elle en ne se départissant pas de son naturel et sa manière cash de s’exprimer -naturel et franchise que nous avons pu constater lors de la soirée du Prix Romy Schneider.  Elle a ensuite précisé à RTL que le futur film sera tourné en Afrique du Sud et parlera de « rencontres humaines dans les camps de réfugiés au Soudan et au Liberia.».

Les propositions pleuvent

Depuis sa brillante prestation dans le film d’Abdellatif Kechiche, Adèle Exarchopoulos a reçu nombre de scénarios. Ainsi, avant le film de Sean Penn, l’actrice tournera dans le prochain long-métrage de Sara Forestier (autre muse inoubliable de Kechiche), puis a confié avoir également d’autres projets en cours  : « Je suis trop suspicieuse [sic !] pour en parler, j’attends que ce soit sûr de chez sûr. » L’impact de La vie d’Adèle a été très conséquent sur le plan mondial, jusqu’à en être le film français le plus rentable de 2013 ! Quid de l’avenir d’Adèle avec cette fenêtre ouverte sur l’Amérique ? Aura-t-elle la même carrière que Marion Cotillard et Jean Dujardin ?

Les prix Romy Schneider et Patrick Dewaere

Les Prix Romy Schneider et Patrick Dewaere ont été décernés à Adèle Exarchopoulos et Pierre Niney ce Lundi 7 Mars à l’Hotel Scribe.

Adèle Exarchopoulos remporte à l'hotel ScribeAdèle Exarchopoulos remporte le prix Romy Schneider

Adèle Exarchopoulos à l'Hotel Scribe
Adèle Exarchopoulos

Pierre Niney à l'Hotel ScribePierre Niney tout sourire

Adèle Exarchopoulos et Pierre Niney à l'hotel Scribe
Adèle Exarchopoulos et Pierre Niney
Adèle Exarchopoulos à l'hotel Scribe?
Adèle Exarchopoulosn attendant la diffusion prochaine d’autres photos, retrouvez Adèle Exarchopoulos et Pierre Niney en vidéo :

Babysitting – titre trompeur

Babysitting reçoit une critique presse désastreuse, et un succès public notoire. Pour notre part, on attend d’une comédie principalement qu’elle nous fasse rire. On demande à Godard de réinventer le cinéma, à Von Trier de nous faire réfléchir, et aux auteurs comiques de nous faire rire. Ne nous trompons pas de grille de lecture ! La question est bien de savoir si Babysitting est ou non drôle !

Nous ne savions pas réellement à quoi nous attendre avec ce Babysitting de P. Lacheau, et Nicolas Benamou … qui, fut-un temps pas si lointain, sévirent sur Canal + ou M6. Il faut dire que la filière Canal + est peut être la plus directe pour travailler dans le cinéma, que l’on y soit comique ou miss météo, ce ne sont pas les quelques Alain Chabat, Pauline Lefèvre, Ariane Bourgoin, Edouard Baer ou autre Guillaume Gallienne qui vous diront le contraire, il y a une vie après la télé, cela s’appelle bien souvent le cinéma !

Pour qui n’a pas regardé la bande-annonce, le titre évoque un « Trois hommes et un couffin » nouvelle mouture; on s’attend à une comédie où le gag repose principalement sur les déboires d’un baby-sitter de fortune …

Très vite pourtant, on se rend compte de références bien plus évidentes, à mi-chemin entre la comédie française et la comédie américaine, le mixte parfait entre « Le Jouet » et « The hangover » (diffusé en France sous le titre anglicisé « Very Bad Trip« ).

Pari délicat, car les deux styles sont assez opposés, et ne semblent pas faits pour se marier l’un à l’autre.

Pari cependant relevé avec brio, tant les auteurs ont su maintenir un rythme (de gags et de mouvement) permanent, régulier, donnant au film une consistance que le seul sujet ne porte pas à lui seul.

On sourit très franchement, et très souvent, ce qui n’est pas si fréquent, reconnaissons-le.

Le tout n’est pas parfait, mais le résultat est agréable à regarder, et de nombreux écueils sont évités, que ce soit la vulgarité, la facilité, ou la répétition. Au contraire, quoi que les procédés comiques ici employés soient éculés, que le sujet lui-même soit tout sauf une surprise, le mélange des genres a quelque chose de l’hommage sincère, et le scénario laisse la place à une construction progressive, l’intrigue et le comique se forment de façon de plus en plus précises, et n’est pas sans surprises bien senties, lesquelles nous valent les plus francs rires.

Léquipe du film Babysitting au Novotel Rennes
L’équipe du film Babysitting

P. Lacheau remercie au générique Pierre Richard et Terrence Hill. La référence au premier ne nous surprend aucunement:  nous vous le confirmons, ce Very Bad Trip à la française est à la sauce Pierre Richard ! P. Lacheau, lui même, s’amuse à ce que son personnage paraisse sympathique, ahuri, victime facile de ses amis rieurs, plus que distrait.

VERDICT: On recommande !

 

 

Cannes2014 : La maîtresse de Cérémonie sera ….

femme masquée

Cannes2014 devrait décidément laisser une grande place aux réalisatrices et aux actrices.
Le festival s’annonce cette année renversant.
Alors que le festival aura pour présidente du Jury Jane Campion, nous venons d’apprendre que la maîtresse de Cérémonie sera …
un maître de cérémonie ! En l’occurrence Lambert Wilson, à la classe quasi britannique, au flegme évident. Bon choix dirons-nous.

Bon on ne résiste pas … Ce sera peut être une maîtresse de cérémonie tout compte fait …

Un magazine pour les cinéphiles