CROZON : Recherche figurants de 11 à 17 ans pour le court métrage 15km3 (bénévole)

logo accueil tournage Bretagne

CROZON : Recherche figurants de 11 à 17 ans pour le court métrage 15km3 (bénévole)

 

Pour le court métrage 15km3, produit par la société Qui Vive ! et réalisé par Stéphane Mercurio, la production recherche des jeunes filles et garçons de 11 à 17 ans pour une journée de figuration au collège Alain à Crozon.
Le tournage aura lieu le lundi 3 Mars 2014. Un accord parental sera exigé.
Le budget du film ne permet pas de rémunérer la figuration.
Le film a été soutenu par la Région Bretagne et le département du Finistère et sera diffusé sur France 3 fin 2014.
 

Tour à tour, leur prof, une camarade de classe, un cousin, témoignent du drame de deux collégiennes qui n’avaient pas cette patience des gens qui n’espèrent plus, et qui ont parcouru à pied 15,3 kilomètres pour se jeter du haut de falaises.

 

Pour postuler, merci d’envoyer : 2 ou 3 photos (portraits et en pied, couleurs, de moins de trois mois, dont la taille ne dépasse pas 1 Mo par photo), nom, prénom, date de naissance et classe, taille, coordonnées complètes (téléphone, mail, adresse des parents) par mail à l’adresse suivante :antoinegrall@hotmail.com

Seules les personnes présélectionnées recevront une réponse.

FINISTERE : Recherche doublure et figurants pour le long métrage Melody, (rémunéré)

logo accueil tournage Bretagne

FINISTERE : Recherche doublure et figurants pour le long métrage Melody, (rémunéré)

Pour le tournage du long métrage Melody  réalisé par Bernard Bellefroid et coproduit par les sociétés Artémis Productions, Samsa Film, Liaison Cinématographique et .Mille et Une. Films, la production recherche une doublure et des figurants pour des séquences tournées à Crozon et Brest fin février et début mars 2014 .

Melody, une jeune femme de vingt-huit ans, décide de devenir mère porteuse contre une grosse somme d’argent qui lui permettra enfin d’acheter le salon de coiffure dont elle rêve. La mère commanditaire, Emily, une riche Anglaise qui ne peut plus avoir d’enfant, impose à Melody d’habiter chez elle afin de contrôler le bon déroulement de la grossesse. Si tout les sépare au départ, les deux femmes se surprennent cependant à s’adopter : Melody, née sous X, trouve en Emily la mère qu’elle n’a jamais eue, et Emily reconnait en Melody la fille qu’elle aurait pu avoir.

Profils recherchés :

  • Une femme enceinte de 7/8 mois présentant des ressemblances physiques avec la comédienne principale : Environ 25 ans, peau très claire. Environ 1m60, (Poids avant la grossesse entre 50 et 55 kilos). Seul le ventre de la doublure sera filmé en un plan assez serré, dans une séquence où le personnage principal prend un bain. Le tournage de cette séquence est prévu à Crozon le 21 février 2014.

 

Si vous êtes intéressée et correspondez au profil, merci d’adresser votre candidature avec coordonnées (adresse postale, numéro de téléphone, mail), date de naissance, taille et photos portrait, en pieds (maximum 1 MO par photo), en ajoutant une photo permettant de voir les détails de la peau du ventre et vos mensurations (tour ventre, tour poitrine) par mail à casting.doublure.melody@gmail.com

  • Une soixantaine d’hommes et femmes de tous âges (plus de 16 ans), dont une partie d’origine slave, résidant à Brest ou alentours. La séquence concernée est censée se dérouler à l’aéroport d’Odessa en Ukraine, mais elle sera tournée à l’aéroport de Brest. Le tournage est prévu le 4 mars 2014.

Pour la figuration, merci d’adresser vos candidatures avec coordonnées (adresse, numéro de téléphone, mail), date de naissance, taille et photos par mail à castingbretagne.melody@gmail.com

Seules les personnes présélectionnées recevront une réponse.

BREST : Recherche silhouettes adultes pour le tournage du court métrage Grandes ondes (rémunéré)

logo accueil tournage Bretagne

BREST : Recherche silhouettes adultes pour le tournage du court métrage Grandes ondes (rémunéré)

Pour le tournage du court-métrage Grandes Ondes de Lucas Loubaresse, produit par Envie de Tempête Productions (avec le soutien de la Région Bretagne et du Conseil général du Finistère), la production recherche trois personnes résidant dans le Finistère.

  • ·         Vieil Homme : dans les 70 ans cheveux blancs, à l’aise au volant car doit manœuvrer un camping-car. Permis B indispensable.
  • ·         Jeune Femme : entre 18 et 25 ans, aux cheveux assez longs pour être attachés en queue-de-cheval. Permis B indispensable.
  • ·         Conducteur a l’Autoradio : homme élégant entre 40 et 60 ans, typé nord-africain ou polynésien. Permis B indispensable.

Le tournage est prévu sur 1 demi-journée ou 1 journée à Brest entre le 23 et le 27 février 2014. Une rémunération au smic est prévue.

Laurence, 38 ans, piégée dans un embouteillage. Entre famille et bureau, radio et portables. Cernée par l’époque. Laurence va faire taire les petites ondes, quitter la route.

Si vous êtes intéressé(e) et que vous correspondez aux profils recherchés, merci d’envoyer 2 photos récentes (maximum 1 Mo par photo), CV, âge, coordonnées (nom, téléphone, adresses postale et mail), le modèle de votre voiture si vous en avez une, précisant en objet le rôle pour lequel vous postulez, à l’adresse suivante : sophie.marc29@gmail.com

 

Merci de répondre uniquement si vous correspondez au profil recherché, et uniquement si vous résidez effectivement en Finistère (pas seulement si vous pouvez être hébergé). Seules les personnes présélectionnées recevront une réponse.

BRETAGNE ENTIERE : Recherche ados de 11 à 16 ans pour West Coast, long métrage de Benjamin Weill (rémunéré)

logo accueil tournage Bretagne

BRETAGNE ENTIERE : Recherche ados de 11 à 16 ans pour West Coast, long métrage de Benjamin Weill (rémunéré)

Pour le long-métrage cinéma West Coast réalisé par Benjamin Weill et produit par Jerico Productions dont le tournage est prévu à l’été 2014, la production recherche pour les rôles principaux 4 garçons âgés de 11 à 16 ans, de type européen et habitant impérativement la région Bretagne.

Quatre jeunes bretons entre 11 et 15 ans s’identifient à leurs idoles, stars du rap noires américaines. Delete, King Kong, Copkiller et Fléo se retrouvent en marge de leurs camarades de classe ainsi que du petit village où ils vivent.

Débutants acceptés : la production recherche de vraies personnalités, « gueules » et physiques atypiques sont bienvenus (pas de physique de jeunes mannequins !).

La production se déplacera courant février et mars dans les principales villes de Bretagne pour faire passer les auditions: notamment Brest, Lorient et Saint-Brieuc.

Pour postuler, merci d’envoyer : 2 ou 3 photos (portraits et en pied, couleurs, de moins de trois mois, dont la taille ne dépasse pas 1 Mo par photo), nom, prénom, date de naissance et classe, taille, coordonnées complètes (téléphone, mail, adresse des parents) par mail à l’adresse suivante : bretagne.castingk@gmail.com
Les dossiers incomplets ou les profils ne correspondant pas aux rôles recherchés ne seront pas traités, merci de votre compréhension.
Seules les personnes pré-sélectionnées recevront une réponse.

LA QUEPA SUR LE VILNI

Un moyen métrage qui sort en salle ce n’est pas si fréquent … Yann le Quellec est un réalisateur rennais, et il présente La quepa sur le vilni, qui, tout comme son titre, est énigmatique.

Il ne s’agit pas d’en relever l’histoire, ni même d’en lever le mystère … le moyen métrage est à découvrir.

Sachez en vrac que le film réunit au casting quelques une des idoles de Yann Le Quellec, « les Bernard », Menez et Hinault, et Christophe, tous choisis à dessein.
D’ailleurs, la petite histoire veut que ce soit Bernard Menez qui ait joué les entremetteurs pour convaincre Bernard Hinault de tourner son propre rôle. Il faut dire que Yann Le Quellec, dans une première approche s’y était pris quelque peu maladroitement en demandant au « Blaireau », s’il était intéressé pour tourner nu dans ce qui aurait été à l’époque son premier court métrage.
Essuyant un refus initial, Yann Le Quellec avait alors rangé son projet, qui lui tenait à cœur, pour mettre en boite et en musique, un autre court métrage Je sens le beat qui monte en moi à l’ambiance musicale Northern Soul, passion qu’il partage avec son acteur principal, Serge Bozon.

L’univers de Yann Le Quellec est éminemment musical, basé et construit sur le rythme. Quand on lui pose la question s’il construit ses scènes en ayant une musique en tête, il nous apprend sans surprise que bien souvent la musique pré-existe à la scène, et qu’il laisse libre place à l’improvisation dans son processus de création.

Ainsi de quelques scènes non prévues dans La quepa sur le vilni, ainsi de la référence à Dom Quichotte … Christophe, le chanteur dandy, s’étant pris de sympathie avec un autre acteur autour d’une passion commune pour le miel, le réalisateur breton trouva la situation cocasse, et cela lui donna l’idée de transformer Christophe en Dom Quichotte accompagné de son fidèle compagnon Sancho Pancha, dans les montagnes de Corbières … Les moulins à vent sont ici la volonté de prêcher pour que le cinéma vienne aux gens …

Yann Le Quellec emploie volontiers le terme de grâce …. Il aime les anges qui passent, le contraste d’un maillot jaune fringuant doublant une colonie de cyclistes bleue, le buccolique, la France, les français. Il reconnait ouvertement être inspiré par des réalisateurs comme Jacques Rozier – le choix de Bernard Menez n’y est clairement pas étranger, lui qui fut ce très remarqué facteur dans Maine Océan, drolatique, culte et si étrange film – Pierre Etaix mais aussi plus étrangement Jean-Daniel Pollet ou Jean Renoir (Le déjeuner sur l’herbe est une inspiration avouée).

Au final, vous l’aurez compris, l’univers est plutôt singulier, mi absurde, mi poétique, mi second degré. Il n’y a qu’à voir cette affiche clinquante, kitchissime, osée dira-t-on …

le quepa sur la vilni

Assurément pas génial, mais non sans intérêt !


bernard hinault

Bernard Hinault s’y prendrait presque … Interrogé pour savoir s’il prenait goût au cinéma, Bernard Hinault reconnait qu’il a pris du plaisir, et qu’il est fort probable qu’on le retrouve très bientôt à l’écran, notamment dans le projet de film autour de Laurent Fignon.
Après avoir arrêté le vélo pendant plus de vingt ans, l’un des plus grands champions français présente une forme évidente, avalant, selon ses propres mots entre 6 et 8000 km par an de nouveau depuis 2007.

 

Un magazine pour les cinéphiles