Le Festival International du Film de Marrakech 2014 @KechFestival

Le Festival International du Film de Marrakech se tient cette année du 5 au 13 Décembre 2014.

Festival-Marrakech-12 le jury

Le Jury est emmenée par une certaine Isabelle Huppert. On retrouve à ses côtés, côté français Mélanie Laurent, mais aussi Bertrand Bonello.


Jury6-2014

Le jury au complet comprend également le réalisateur marocain  Moumen Smihi, le réalisateur roumain palmé Christian Mungiu, le comédien et réalisateur anglais Alan Rickman, le scénariste et metteur en scène de théâtre et d’opéra italien Mario Martone, le scénariste et producteur indien Ritesh Batra, la réalisatrice et scénariste danoise Suzanne Bier.

Des hommages seront rendus à Adil Imam, Jérémy Irons, Khadija Alami et Zakaria Alaoui.

Un hommage est également rendu au cinéma Japonais. Le Festival accueille à cette occasion une importante délégation d’acteurs, réalisateurs et producteurs, et  en profite aussi pour mettre en lumière les maîtres du Levant de l’histoire du cinéma du Japon: de Yasujiro Ozu à Kore-Eda Hirokazu, en passant par Kenji Mizoguchi, Mikio Naruse, Akira Kurosawa, Nagisa Oshima, Shohei Imamura, Takeshi Kitano, Hayao Miyazaki, Shinji Aoyama, Naomi Kawaze, Kyoshi Kurosawa, Mamoru Oshii, Takashi Miike et Masaki Kobayashi…

Quinze films de nationalités différentes sont sélectionnés pour l’Etoile d’Or. Prennent part à cette compétition le film marocain «L’orchestre des aveugles» de Mohamed Mouftakir, «L’Eléphant bleu» du réalisateur égyptien Marwan Hamed,  «Chigasaki Story» du Japonais  Takuya Misawa,  «Chrieg» du réalisateur suisse Simon Jaquemet,  «Corrections class» du réalisateur russe Ivan I Tverdovsky, «Everything we loved» du réalisateur new-zélandais Max Currie, « The keeping room» de l’Américain Daniel Barber, «Labour of Love» de la réalisatrice indienne Aditya Vikram Sengupta, «The last hammer Blow» du Français Alix Delaporte, «Mirage» du réalisateur hongrois Sczabolcs Hajdu, «No one’s child» du Serbe Vuk Rsumovic, «Red rose» du Français Sepideh Farsi, «The Sea fog» du Coréen Shim Sung-bo et «Things people do» de l’américain  Saar Klei, qui était en compétition également à Deauville cette année.

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *