Les Hommes du feu

Dans le film Les Hommes du Feu, on est plongé au cœur de l’action. Dès le début du film, le décor est planté. On se retrouve immergé au sein d’une caserne de pompiers avec une manière quasi documentaire de filmer ces hommes du feu. Le film oscille entre scènes spectaculaires et scènes plus intimes. En effet, on suit le quotidien de ces hommes et femmes et leurs vies de couple. Mais la part intime des personnages et de leur quotidien est moins bien traitée et réussie que les scènes d’action . En effet quand il s’agit de filmer les à côtés de la vie de pompier, le film prend des allures de téléfilm et perd de sa force. Autre grief qu’on peut faire au film : la succession ininterrompue de scènes choc trop exhaustives comme l’extinction d’incendies, le suicide d’une jeune femme, l’accouchement dans un camion qui sembleraient presque faire la publicité du métier: « Engagez vous! ». Ce qui sauve le film c’est véritablement le couple d’acteurs que forment Roschdy Zem et Emilie Dequenne, lui avec son autorité naturelle en tant que chef de brigade et elle en femme courageuse dans cette équipe d’Hommes. Le cinéaste suggère leur relation d’amour manquée qui, si elle avait abouti, aurait donné plus de piment à l’intrigue. Mais dans ce genre de métier on n’ a pas le temps pour ce genre de relation. Emilie Dequenne comme d’habitude apporte son optimisme et sa pêche au personnage tandis que Roschdy Zem impose son charisme naturel. Rien que pour eux le film vaut le déplacement.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *