Taper "Entrée" pour passer le contenu

La roue – Sur de bons rails

4h33, telle est la durée maximale connue à ce jour pour La roue (1923). Après restauration et reconstitution, ce film réalisé par Abel Gance frôle les 7 heures (6h53) et s’étend sur un prélude et quatre « époques ». Le travail de restauration titanesque mené pendant cinq ans est à la démesure de l’ampleur d’un film-monstre annonciateur du Napoléon vu par Abel Gance réalisé quatre ans plus tard par le cinéaste français.

N.B. : La roue peut être visionné actuellement sur le site Arte.tv dans son intégralité et en deux parties :

  1. Prélude + Époques 1 et 2 (228′) : lien
  2. Époques 3 et 4 (191′) : lien

En complément, un documentaire réalisé par Virginie Apiou relatif à la restauration de ce film peut aussi être visionné librement : « La Roue », un chef d’oeuvre restauré (32′)

Le mécanicien Sisif a recueilli au cours d’un accident une petite orpheline, Norma. Plus tard elle suscitera en lui une passion irraisonnée.

Un projet de reconstitution de grande envergure qui a été réalisé en appui sur plusieurs copies, le scénario et les lettres d’intention du cinéaste. Fait plus rare, la liste musicale (117 séquences issues de 86 œuvres) établie pour la sortie du film le 16 février 1923 par Arthur Honegger et Paul Fosse a aussi été utilisée pour reconstituer ce film-monstre, monument de l’histoire du cinéma. Ainsi, longtemps invisible et victime de coupures, La roue retrouve toute son intégrité, qu’elle soit visuelle ou musicale.

Abel Gance fait le récit au long cours d’une immense saga familiale dont les ressorts dramaturgiques sont inspirés du mythe de Sisyphe. Le fait que le personnage principal, un chef-mécanicien interprété par Séverin-Mars, se prénomme Sisif ne doit rien au hasard. L’élément déclencheur de la tragédie racontée est un accident ferroviaire qui, par sa parfaite orchestration, met le film sur de bons rails. A ce titre, les locomotives à vapeur d’alors sont autant de personnages à part entière du film.

Les autres protagonistes sont en définitive peu nombreux. Leur nombre est inversement proportionnel aux multiples figurants auxquels le metteur en scène fait recours. Il faut ici souligner la qualité de la direction d’acteurs. Au fil d’un film à la durée extrême, les spectateurs ont tout loisir de voir évoluer les personnages tant d’un point de vue psychologique que physique (vieillissement). Ce travail conséquent sur les acteurs est des plus novateurs quand il est mis en perspective des règles du jeu d’acteurs du début des années 1920.

Mais Gance, cinéaste reconnu parmi les plus importants expérimentateurs de l’histoire du cinéma, n’a pas limité ses innovations dans La roue à ses comédiens. Les audaces dont est émaillé le film sont aussi d’ordre technique et esthétique. Elles seront sources de nombreuses inspirations pour un large pan du cinéma muet d’avant-garde.

Ainsi, le noir et blanc du film laisse par intermittence la place à des séquences réalisées avec des filtres de couleur. Quelques colorisations sporadiques et très locales émaillent certaines images et matérialisent autant de trouées flamboyantes de diverses couleurs mais où le rouge domine.

On remarque aussi un travail sur l’ouverture et/ou la fermeture à l’iris et, surtout, un montage technique dynamique d’une étonnante modernité. Ainsi La roue est animé d’un rythme changeant insufflé notamment par des mouvements de caméra précurseurs. Gance fait du rythme du film un vecteur de narration qui accompagne à chaque instant le lyrisme et les émotions des personnages. Ainsi, à l’image des locomotives à vapeur filmées, La roue file à belle allure. La belle mécanique mise en œuvre bénéficie d’une puissance insoupçonnable pour un long-métrage quasi centenaire.

Le film est une ambitieuse et audacieuse fresque lyrique. Ce trésor du cinéma muet brille de mille modernités qui positionne ce très long-métrage de Gance parmi les films essentiels de l’histoire du 7ème art. Plus encore, près d’un siècle après sa réalisation, La roue est et restera un film-jalon du cinéma d’avant-garde des années 1920.

Commentez le premier

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.