Maps to the Stars affiche

Impression à Chaud sur Maps To the Stars

Maps to the Stars affiche
Maps to the Stars affiche

 

Voici notre Impression à Chaud sur Maps To the Stars de David Cronenberg.

 

 

 

 

 

Le dernier David Cronenberg, Maps To The Stars a de belles scènes, une construction qui fonctionne. et ce de façon surprenante.

Le réalisateur prend son temps pour nous introduire ses personnages, et il se met en place une intrigue alambiquée, qui va  nous être dévoilée progressivement, avec une réelle habilité et un savant dosage.

On retrouve une Mia Wasikowska peu glamourisée, un Robert Pattinson déstarisé, une Julianne Moore en actrice névrosée, en relative perdition, un John Cusak effrayant d’ésotérisme, et Evan Bird en jeune premier réalisateur. On y retrouve même Carrie Fisher – l’héroïne de Star Wars. Le décor est planté, Cronenberg nous dépeint un univers barré, faux, l’ironie est de mise.

Sarah Gordon au casting de Maps to the stars
mia wasikowska au casting de Maps to the stars
Maps to the Stars
Robert Pattinson au casting de Maps to the Stars
Maps to the Stars
Evan Bird au casting de Maps to the Stars

 

Mais malheureusement le film, à des fins probablement comiques, comporte nombre de scènes inutiles, qui n’apportent rien à l’histoire si ce n’est désacraliser le propos et le rendre plus confus.

Si Cronenberg marque les esprits, c’est souvent pour son esprit créatif, pour les mondes imaginaires qu’il propose et un mélange entre psychiatrie et Science Fiction, d’ou ressortent inexorablement quelques invariants largement analysés (traumatisme, viscéralité, le double, la métamorphose, …). Il puise également très souvent son inspiration dans la psychanalyse, dans les névroses.

Souvent il dérange, par la violence notamment.

Maps To The Stars nous a effectivement dérangé quelque peu. Car Cronenberg use trop ici de raccourcis, de stéréotypes, qui nous semblent de fait plus de la science fiction qu’une vision psychologique, qu’il nous est délicat de détailler davantage si nous ne voulons pas trop en dire sur le film en lui même.

Le film produit quelques rires ici ou là, certains y voient une caricature d’Hollywood. Comme souvent avec Cronenberg (point commun qu’il partage avec l’autre David, Lynch) chacun y voit un peu ce qu’il veut y voir …

Cronenberg précise en conférence de presse que son histoire aurait pu trouver place ailleurs qu’à Los Angeles, dés lors que l’on y trouve des gens avides de pouvoir et d’argent. Il est vrai cependant qu’il y a un petit côté satyrique qui nous semble inspiré par exemple par Keeping Up With The Kardanshian.

Certains adorent le mélange des genres que nous propose Cronenberg, difficile en effet de classer le film dans une case. Pour notre part, nous nous contenterons de vous conseiller de voir Maps to the Stars, sans pour autant crier au génie …



0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *