Press "Enter" to skip to content

Une mère incroyable: émouvant portrait

À Bogota, Silvia, mère célibataire et avocate, est mise en cause dans un scandale de corruption. À ses difficultés professionnelles s’ajoute une angoisse plus profonde. Leticia, sa mère, est gravement malade. Tandis qu’elle doit se confronter à son inéluctable disparition, Silvia se lance dans une histoire d’amour, la première depuis des années.

Une mère incroyable -titre original Litigante-, découvert à La semaine de la critique à Cannes comme l’avait été le premier long métrage de Franco Lolli Gente de bien, se concentre sur une relation mère-fille compliquée dans des circonstances particulières.

Le film donne à voir avant tout l’image réaliste d’une mère, de deux mères à vrai dire. D’une part, Lolli brosse le portrait de Silvia, une femme forte qui sur le plan familial, sentimental et professionnel doit faire face à des épreuves, mais aussi, il dresse un parallèle avec la mère de Silvia. Le titre français du film donc peut nous faire penser à ces deux « mères ».

Inspiré de la vrai vie du réalisateur (tout comme Gente de bien), avec sa mère dans un des rôles principaux, le film raconte une histoire simple et opte pour une mise-en-scène classique, sans ambition narrative ou esthétique particulière.

Carolina Sanin, une écrivaine féministe connue en Colombie, joue le rôle principale avec beaucoup d’énergie. Elle incarne un personnage têtu, vulnérable dans ses moments de solitude, avec un sentiment ambivalent (amour-haine) vis-à-vis de sa mère mourante qui se découvre touchant.

Malgré son sujet tire-larme, le scénario ne tombe pas dans le sentimentalisme, en ce qu’il développe les scènes de dispute pour mieux cacher l’amour entre les deux femmes. L’universalité du sujet offre en soi un potentiel d’identification avec l’héroïne assez important.

La forme naturaliste met en scène des hauts et des bas, les moments de répits étant délicatement soulignés par une musique qui s’efface par ailleurs.

Produit par Sylvie Pialat, qui a été séduite par la démarche du jeune réalisateur, par sa sincérité et son désir de mettre à l’écran une vérité, sous l’angle du sentiment plus que des personnages, « Une mère incroyable » réussit son entreprise principal, nous émouvoir.


Venus présentés en avant première le film au festival Travelling, Franco Lolli et Sylvie Pialat reviennent avec nous sur leurs intentions.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.