Nos années folles – comme un léger manque de folie ou pas


Notice: Array to string conversion in /home/lemagcin/www/wp/wp-content/plugins/carousel-without-jetpack/carousel/jetpack-carousel.php on line 252

Notice: Array to string conversion in /home/lemagcin/www/wp/wp-content/plugins/carousel-without-jetpack/carousel/jetpack-carousel.php on line 252

Notice: Array to string conversion in /home/lemagcin/www/wp/wp-content/plugins/carousel-without-jetpack/carousel/jetpack-carousel.php on line 252

 

La véritable histoire de Paul qui, après deux années au front, se mutile et déserte. Pour le cacher, son épouse Louise le travestit en femme. Dans le Paris des Années Folles, il devient Suzanne. En 1925, enfin amnistié, Suzanne tentera de redevenir Paul…

Nos années folles est un Téchiné mineur, de ceux dont on ressent l’exercice de style. Il manque ce qui fait la saveur de ses meilleurs œuvres, la nostalgie, le miroir personnel et flouté, les sentiments contre balancés.

Si le récit peut surprendre, notamment dans son dénouement inattendu, apportant une dimension symbolique, éclairage neuf sur le récit tout entier, si la prestation de Pierre Deladongchamps est au minimum honorable, trouble à souhait; si  Céline Sallette propose une partition qui n’est pas sans rappeler , en ce qu’elle renferme des mystères, des non dits – elle incarne une jeune femme étrange, à la psychologie rentrée, moderne et affirmée, hors convention mais qui comporte une part de folie dissimulée- celle qu’elle avait pu proposer pour Meurtrières de Grandperret,  il manque une sève, un rythme, une profondeur à Nos années folles.

Ceci étant dit, l’oeuvre, si elle tend à décevoir sur l’instant présent peut faire naître chez les spectateur un dilemme. Une impression demeure quelques heures après avoir vu le film, qui interroge, imprègne les pensées, peut altérer le jugement, comme le font les meilleurs œuvres de Téchiné.

A l’épreuve du temps, que restera-t-il de l’impression  immédiate – ce récit n’était pas pour Téchiné – que restera-t-il de l’impression théorisée après une légère prise de recul ?

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.