Only lovers left alive, Jim Jarmush inspiré !

jarmush

ONLY LOVERS LEFT ALIVE est une véritable proposition de Jim JARMUSCH qui retrouve de l’inspiration. Classer ce film déjà relève du défi, on serait tenté de dire Film de vampire art et essai. Ce qui reste une catégorie large. Mais le côté vintage mérite également d’être souligné. Quelque part ce film se situe entre le meilleur de JARMUSCH et le COSMOPOLIS de CRONENBERG. C’est plutôt drôle, très hypnotique, très trippant, mais paradoxalement rempli de vide. L’idée est assurément très bonne, la réalisation soignée, mais il manque une substance plus profonde, il manque une incarnation, un leitmotiv, un parti-pris qui nous fasse considérer l’oeuvre autrement que comme une comédie hallucinogène. Car nonobstant ce reproche, on retrouve dans ce film beaucoup d’éléments du JARMUSCH que l’on aime, que ce soit un talent certain de dialoguiste, un créateur d’univers barré et hallucinogène, un photographe hors pair de la ville la nuit, un auteur singulier. Le tout rend hommage à un certain cinéma tout en cherchant à le mettre au goût du jour (Caligari, Faust, et autres Mephisti sont des petites références glissées ici et là en clin d’oeil).

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *