TITUS Une très belle variation Jazzy

Illustration_Titus

Après The selfish Giant de Clio Barnard, notre premier coup de cœur ici à Dinard, la compétition se resserre et un prétendant très sérieux vient s’ajouter à la liste des prétendants au Hitchcock d’or: Titus  réalisé par Charlie Cattrall.

Doté d’une esthétique très soignée, le film marque par sa construction et son atmosphère jazzy, sa photo noir et blanc très adaptée, mais aussi par sa force. Fonctionnant sur courant alternatif, le spectateur ne sait où le film l’emmène, égaré parmi les impressions de rédemption, d’espoir, d’optimisme, et celles de désespoir, d’inexorabilité, de fatalité. Le tout donne évidemment à réfléchir sur le regard que l’on porte aux autres, sur la psychologie humaine, sur la raison de vivre, sur la complexité des sentiments quand les peurs et la faiblesse dominent.

Les effets visuels et sonores sont de surcroît du plus bel effet, pour un film au final que l’on ne saurait que très vivement recommander.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *