La Mostra de Venise 2018 – La sélection Orrizonti

Suite de notre journal critique consacré à la 75ème Mostra de Venise. La note maximale que l’on peut donner est ***** correspondant à nos yeux à un chef d’oeuvre, note que l’on donne très rarement, la note la plus basse est – quand on a trouvé le film très mauvais.

Sélection Orizzonti :

Sulla mia pelle de Alessio Cremonini

Avec Jasmine Trinca, Alessandro Borghi, Paolo D Bovani, Italo Amerighi.

Le film aborde l’affaire Stefano Cucchi, un jeune Romain de trente ans mort en octobre 2009 dans des circonstances mystérieuses, pendant qu’il était en détention provisoire à la prison de Regina Coeli.


Manta Ray de Phuttiphong Aroonpheng

Avec Wanlop Rungkumjad, Aphisit Hama, Rasmee Wayrana.

Près d’un village côtier de Thaïlande, au bord de la mer, où des milliers de réfugiés rohingyas se sont noyés, un pêcheur local trouve un homme blessé dans la forêt, inconscient. Il sauve l’étranger, qui ne parle pas un mot, lui offre son amitié et le nomme Thongchai. Mais lorsque le pêcheur disparaît soudainement en mer, Thongchai commence lentement à prendre la vie de son ami – sa maison, son travail et son ex-femme…


Soni de Ivan Ayr

Avec Geetika Vidya Ohlyan, Saloni Batra, Vikas Shukla, Mohit Chauhan.

Soni, une jeune policière à Delhi, et son surintendant, Kalpana, ont collectivement accepté une crise croissante de crimes violents contre les femmes. Cependant, leur alliance subit un revers majeur lorsque Soni est transféré pour faute professionnelle présumée.


The River d’Emir Baigazin

Avec Zhalgas Klanov, Eric Tazabekov, Zhasulan Userbayev, Ruslan Userbayev, Bagdaulet Sagindikov, Sultanali Zhaksybek

Une famille vit dans un village kazakh reculé. Il y a cinq fils. L’aîné, Aslan, devient l’adjoint du père chargé de tout le travail et de la délégation de tâches à ses jeunes frères. Juste et humain, il sympathise avec ses frères et sœurs quand ils se trompent et accepte le blâme du père pour eux. Un jour, Aslan emmène les enfants à la rivière, un moment de bonheur car la rivière est assez profonde pour une vraie baignade. Depuis lors, la vie est différente. Les enfants deviennent plus diligents dans leurs tâches quotidiennes, tandis que la rivière devient le centre de leurs vies. Un jour, un visiteur mystique, Kanat, arrive au village. A partir du moment où Kanat montre aux enfants sa tablette et ses jeux informatiques, la vie à la maison prend une autre tournure. Soudain, c’est Kanat avec son jouet qui devient le nouveau chef, ouvrant avec condescendance une porte au monde extérieur. Un jour, Aslan emmène Kanat au fleuve. Le citadin disparaît et la rivière paradisiaque se transforme en Styx. Chaque frère aura sa façon de gérer la tragédie et les liens familiaux seront mis à l’épreuve.


La noche de 12 años de Alvaro Brechner

 

 

 

Avec Antonio de la Torre, Chino Darín, Alfonso Tort, César Troncoso

Le film raconte l’histoire de trois hommes soumis à une expérience secrète par laquelle la dictature militaire souhaite les rendre fous. Confinés dans de minuscules cellules, ils ne peuvent presque pas parler, voir, manger ou dormir. Les détenus, dont le corps et l’esprit sont poussés au-delà de toutes limites, ont livré une bataille existentielle pour échapper à la terrible réalité qui les condamnait à la folie.


Deslembro de Flavia Castro


Avec Jeanne Boudier, Hugo Abranches, Arthur Vieira Raynaud, Sara Antunes, Eliane Giardini
Joana, une adolescente, nourrit son âme de littérature et de rock. En 1979, quand l’amnistie est accordée au Brésil, elle vit avec sa famille à Paris. Durant la nuit et contre sa volonté, Joana retourne dans le pays dont elle se souvient à peine. Au début des années 1980, à Rio de Janeiro, la ville où elle est née et où son père a disparu par la force, elle récupère des souvenirs d’une enfance fragmentée. Tout n’est pas réel, tout n’est pas imagination. Et comme elle se souvient, Joana est capable d’écrire sa propre histoire au présent.


The Announcement de Mahmut Fazıl Coşkun

avec Ali Seçkiner Alici, Tarhan Karagöz, Murat Kiliç, Şencan Güleryüz

22 mai 1963. Insatisfait de la situation sociale et politique en Turquie, un groupe d’officiers militaires a prévu un coup d’État pour renverser le gouvernement à Ankara. Pendant ce temps, à Istanbul, leurs co-conspirateurs ont entrepris la mission vitale de prendre le contrôle de la radio nationale et de faire une annonce officielle concernant le coup d’État. Mais rien ne se passe comme prévu. Face à un certain nombre d’obstacles, notamment une soudaine tempête de pluie, l’absence de technicien radio, une trahison, l’absence de retour d’Ankara et leur propre inefficacité, les conspirateurs se bousculent pour tenir leur plan et annoncer le succès du coup – c’est-à-dire si le coup d’État dans la capitale a eu lieu. Sur la base d’événements réels et au cours d’une seule nuit, Anons est un commentaire ironique sur le passé politique et le malaise de la Turquie. La satire politique mordante rencontre une subtile comédie dans un film qui met en évidence l’absurdité de son histoire sans jamais être moins que mortel.


Charlie says de Mary Harron

 

 

 

 

Avec Kimmy Shields, Suki Waterhouse, Matt Smith, Annabeth Gish

Le film traite de Charles Manson, et en particulier l’influence qu’il a eu sur une jeune femme de 19 ans.


Amanda de Mikhaël Hers

Avec Vincent Lacoste, Stacy Martin, Ophélia Kolb, Jonathan Cohen, Marianne Basler.

Paris, de nos jours. David, 24 ans, vit au présent. Il jongle entre différents petits boulots et recule, pour un temps encore, l’heure des choix plus engageants. Le cours tranquille des choses vole en éclats quand sa sœur aînée meurt brutalement. Il se retrouve alors en charge de sa nièce de 7 ans, Amanda.

Notre avis: *(*)


The Day I lost my shadow de Soudade Kaadan

 

 

 

 

Avec Sawsan ARSHID (Sana), Reham AL KASAR (Reem), Samer ISMAIL (Jalal), Ahmad ALI (Khalil).

C’est l’hiver, à Damas, Sana élève seule son fils de 8 ans. Il n’y a plus de gaz pour faire la cuisine ni chauffer la maison. Sana prend un jour de congé pour chercher une bonbonne de gaz. Commence alors un périple de trois jours dans les environs de la capitale syrienne, au cours duquel Sana se retrouve confrontée à la guerre et à ses conséquences.


L’Enkas de Sarah Marx

Avec Sandrine Bonnaire, Sandor Funtek, Lauréna Thellier, Alexis Manenti.

Écrit par Sarah Marx, Ekoué Labitey et Hamé Bourokba, le scénario est centré sur Ulysse, toute juste sorti de prison et qui n’a qu’une idée en tête : gagner de l’argent. Confronté à Gabrielle, sa mère dépressive, aux factures qui s’accumulent et à son désir de vivre pleinement sa vie, il met au point un plan. Avec son meilleur ami, David, il voyagera de rave en rave, vendant dans leur food truck un mélange d’eau et de kétamine dans leur camion de nourriture. Ensemble, ils prennent la route…


The Man who Surprised Everyone de Natalya Merkulova & Alexey Chupov

Avec Evgeniy Tsyganovet Natalya Kudryashova

Basé sur les mémoire de Natalia Merkulova. L’histoire d’Egor Korshunov, 40 ans, un garde chasse sibérien qui travaille avec une compagnie environnementale locale se bat contre les braconniers de la taïga. Lui et sa femme, Natalia, attendent un deuxième enfant. Egor découvre qu’il est atteint d’un cancer en phase terminal et qu’il lui reste deux mois à vivre. Aucune médecine moderne ou magie shamane ne pourra le sauver. Laissé dans autres options, Egor décide de change d’identité pour tromper la mort comme Zhamba, le héro d’un conte légendaire sibérien.


Memories of my body de Garin Nugroh

Avec Muhammad Khan, Raditya Evandra, Rianto, Randy Pangalila

Une famille vit dans un village kazakh reculé. Il y a cinq fils. L’aîné, Aslan, devient l’adjoint du père chargé de tout le travail et de la délégation de tâches à ses jeunes frères. Juste et humain, il sympathise avec ses frères et sœurs quand ils se trompent et accepte le blâme du père pour eux. Un jour, Aslan emmène les enfants à la rivière, un moment de bonheur car la rivière est assez profonde pour une vraie baignade. Depuis lors, la vie est différente. Les enfants deviennent plus diligents dans leurs tâches quotidiennes, tandis que la rivière devient le centre de leurs vies. Un jour, un visiteur mystique, Kanat, arrive au village. A partir du moment où Kanat montre aux enfants sa tablette et ses jeux informatiques, la vie à la maison prend une autre tournure. Soudain, c’est Kanat avec son jouet qui devient le nouveau chef, ouvrant avec condescendance une porte au monde extérieur. Un jour, Aslan emmène Kanat au fleuve. Le citadin disparaît et la rivière paradisiaque se transforme en Styx. Chaque frère aura sa façon de gérer la tragédie et les liens familiaux seront mis à l’épreuve.


As I Lay Dying de Mostafa Sayyari

Avec Nader Fallah, Elham Korda, Majid Aghakarimi, Vahid Rad, Mohammad Rabbani

Pour accomplir la dernière volonté de leur père récemment décédé, trois frères, rejoints par leur seule soeur, se rendent dans un village au milieu de nulle part où il a demandé à être enterré. La chaleur et le long voyage rendent l’expérience insupportable, surtout lorsque le corps commence à pourrir. C’est le moment pour le frère aîné, épuisé et en colère, de se débarrasser de la rancune longtemps inexprimée contre le plus jeune frère qui s’occupe du père depuis des années.


La profezia dell’armadillo d’Emanuele Scaringi

 

Avec Simone Liberati, Pietro Castellitto e Laura Morante

Zero est un jeune designer qui vit dans le quartier de Rebibbia. En l’absence d’un emploi permanent, il s’organise avec les emplois les plus disparates. Sa vie coule entre les jours en banlieue, les vicissitudes avec son ami d’enfance Secco et les visites à sa mère. Quand il rentre chez lui, sa conscience critique l’attend: un tatou avec lequel il se lance dans des conversations irréelles. La nouvelle de la mort de Camille, un camarade de classe et de son premier amour, l’oblige à prendre sa vie entre ses mains, composée de doutes et d’incertitudes typiques de sa génération de « marginalisés ».


Stripped de Yaron Shani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alice se réveille avec un terrible sentiment d’avoir été violée. Ses tentatives pour réprimer ces pensées cauchemardesques s’effondrent, alors qu’elle se retrouve pétrifiée et incapable de sortir de son appartement. De l’autre côté de la rue, Ziv, un musicien doué et doué de 17 ans, fait face à sa propre perte. Le destin va bientôt rejoindre ces deux personnages et révéler comment une crise peut produire à la fois destruction et croissance, violence et grâce.


Jinpa de Pema Tseden

Avec Jinpa, Genden Phuntsok, Sonam Wangmo

 

Le long d’une route isolée qui traverse les vastes plaines du Tibet, un chauffeur de camion qui a accidentellement heurté un mouton heurte un jeune homme qui fait de l’auto-stop. Pendant le voyage, le chauffeur de camion remarque que son nouvel ami a un poignard en argent avec lui et comprend qu’il a l’intention de se venger de quelqu’un qui lui a infligé un grave tort par le passé. À un carrefour, le passager tombe en panne: mais le chauffeur ne peut pas imaginer à quel point le peu de temps passé ensemble a inexorablement mêlé leurs destins.


Tel Aviv on fire de Sameh Zoabi

Avec  Kais Nashef, Lubna Azabal, Yaniv Biton, Nadim Sawalha

Un magazine pour les cinéphiles