Taper "Entrée" pour passer le contenu

À Locarno 2020, le projet Discutiamo, discutiamo, et Il était une fois en Amérique

Dernière mise à jour 16 août, 2020

Le Festival de Locarno se remémore vingt grandes conversations passées avec un projet valorisant ses archives, et rend un hommage à Ennio Morricone lors d’une séance spéciale
Ce Mercredi 5 Aout 2020 à Locarno a commence une édition tournée vers l’avenir, forte de son propre passé. C’est pourquoi le Locarno Film Festival lance le projet Discutiamo, discutiamo, un voyage dans les archives du Festival qui permettra de réentendre les voix et la pensée d’invités exceptionnels tels que Jean-Luc Godard, John Waters, Michel Piccoli ou Alejandro Jodorowsky. On retrouvera également parmi eux le grand Maestro disparu le mois dernier, Ennio Morricone, Pardo d’onore en 1989 et à nouveau invité du Festival en 2003. Une projection spéciale de Once Upon a Time in America (Il était une fois en Amérique) le 7 août à 20h30 au PalaVideo lui sera dédiée.
 
Locarno 2020 commence
Le 5 Aout a commencé Locarno 2020 – For the Future of Films, une édition exceptionnelle du Locarno Film Festival dédiée au soutien de l’industrie cinématographique. Au soutien des films interrompus par le confinement, grâce à la compétition The Films After Tomorrow ; au soutien des jeunes auteurs avec le maintien de la compétition Pardi di domani ; mais encore au soutien des salles, avec l’initiative Closer to Life. Tourné vers l’avenir, Locarno 2020 n’oubliera cependant pas de partir à la redécouverte d’une histoire longue de plus de 70 ans.
 
Discutiamo, discutiamo
Les archives du Festival recèlent de précieuses rencontres qui ont fait son histoire. Avec Discutiamo, discutiamo, le Festival profite de l’occasion de Locarno 2020 – For the Future of Films pour lancer un projet destiné à explorer et à valoriser ses archives. Un projet conçu par Giacomo Hug en collaboration avec la directrice artistique Lili Hinstin, qui cherche à offrir au public ces moments de rencontre dont chaque été à Locarno est fait. Depuis le 5 août il est possible de redécouvrir, d’écouter et de voir sur le site du Festival vingt précieuses rencontres entre le public et différentes personnalités du cinéma et des arts invitées à Locarno au cours des 25 dernières années. Voici la liste complète des conversations incluses dans cette programmation, dont le titre reprend celui d’un court-métrage hilarant d’un grand ami du Festival, Marco Bellocchio (Pardo d’onore 2015), réalisé quatre ans après ses débuts à Locarno en 1965 avec I pugni in tasca (Les poings dans les poches).
 Table-ronde Histoire(s) du cinéma : Jean-Luc Godard, Jacques Rancière, Marie-José Mondzain, Ruth Beckermann, Naum Kleiman (1995), françaisEnnio Morricone (2003), italienErmanno Olmi et Bud Spencer (2004), italienSusan Sarandon (2005), anglaisArchitecture: Massimiliano Fuksas et Wim Wenders (2005), anglaisVogliamo anche le rose – Quali occhi per le parole delle donne: Alina Marazzi, Loredana Rotondo, Ilaria Fraioli, Alia Arasoughly, Vanessa Beecroft (2007), italien et anglaisMichel Piccoli (2007), françaisNanni Moretti (2008), italienManga Impact: Isao Takahata, Michel Ocelot (2009), français et japonaisWilliam Friedkin (2009), anglaisAlain Tanner (2010), françaisIsabelle Huppert (2011), françaisApichatpong Weerasethakul (2012), anglaisHarry Belafonte (2012), anglaisLeos Carax (2012), françaisAgnès Varda (2014), françaisVíctor Erice (2014), espagnolLav Diaz (2014), anglaisAlejandro Jodorowsky (2016), françaisJohn Waters (2019), anglais 
Il était une fois en Amérique
En 2003, il conquit le public du Festival par son éloquence passionnée, dans une conversation qui peut désormais être redécouverte grâce à Discutiamo, discutiamo. À peine quatorze ans auparavant, en 1989, Enrico Morricone remportait le tout premier Pardo d’onore de l’histoire du Festival. En 1984, sa musique avait conquis les salles de cinéma du monde entier grâce à un film devenu un véritable jalon dans l’histoire du cinéma, Once Upon a Time in America (Il était une fois en Amérique) de Sergio Leone, une épopée extraordinaire avec un casting superbe et une partition musicale inoubliable. Une véritable symphonie dans laquelle Ennio Morricone joue du côtoiement entre ses propres compositions et celles des Beatles, de Gioachino Rossini ou de George Gershwin. Tout juste un mois après la mort du compositeur, le public de Locarno aura l’occasion de réentendre sa musique, dans une éblouissante copie restaurée de 251 minutes, le vendredi 7 août à 20h30 au Palavideo, avec une reprise le mardi 11 août au Palacinema 1.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.