Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

La semaine de la critique de Cannes 2021

Pour cette 60e édition de la Semaine de la Critique, la sélection des longs-métrages et courts-métrages en compétition nous propose une vague de talentueux films dignes de la magie du cinéma.

Sous le regard critique du Président du jury, Cristian Mungiu, les films se battront durant la semaine du 7 au 15 juillet 2021 pour obtenir le Grand prix Nespresso et le prix fondation Louis Roederer de la Révélation pour les longs-métrages, ainsi que le Prix Découverte Leitz Ciné pour le meilleur court-métrage.

Les séances spéciales des longs-métrages :

Robuste de Constance Meyer (film d’ouverture)

Les Amours d’Anaïs de Charline Bourgeois-Tacquet Bruno Reidal de Vincent Le Port Petite Nature de Samuel Theis Une jeune fille qui va bien de Sandrine Kiberlain

Une histoire d’amour et de désir de Leyla Bouzid (film de clôture)


Les longs-métrages en compétition :

Amparo de Simon Mesa Soto (Qatar, Allemagne) avec Sandra Melissa Torres, Diego Alejandro Tobon

En 1990, une mère colombienne essaye de garder la paix dans son foyer où elle vit seule avec ses enfants après que son fils soit envoyé au front dans la zone de guerre la plus sanglante. Pour atteindre dans son objectif, elle rentre dans un univers d’homme, de violence et de débauche.


Feathers d’Omar El Zohairy (Grèce, Pays-Bas)

Une mère passive dévouée à sa famille assiste à un incroyable tour de magie lors de l’anniversaire son fils qui déclenchera une dégringolade de catastrophes sur ses proches : son mari devient une poule. Elle se voit obliger de s’émanciper pour remettre de l’ordre dans sa vie et à rechercher son mari.


The Gravedigger’s wife de Khadar Ayderus Ahmed (France, Allemagne)

Amoureux au plus profond de leur âme, Guled et Nasra se voit menacer du jour au lendemain par une grave maladie rénale touchant Nasra. Vivant dans les quartiers pauvres de Djibouti avec son fils, Guled doit se démener pour trouver l’argent suffisant afin de soigner et de sauver celle qu’il aime.


Libertad de Clara Roquet (Espagne) avec Vicky Pena, Nora Navas, David Selvas

Le récit d’une amitié entre Nora et Libertad sur la Costa Brava espagnole.


Olga d’Elie Grappe (Ukraine, France) avec Nastya Budiashkina, Sabrina Rubtsova, Jérôme Martin

Une jeune gymnaste se voit confrontée entre le choix de rejoindre sa mère en Ukraine ou rester en Suisse où elle s’entraîne pour le Championnat Européen, une ouverture vers les Jeux Olympiques.


Piccolo Corpo de Laura Samani (Slovénie, France) avec Celeste Cescutti, Ondina Quadri

En Italie, dans les années 1990, Agata perd son bébé mort-né. Malheureuse, une petite lueur d’espoir vient en elle quand elle apprend qu’un endroit caché dans les montagnes permettrait de faire revivre le bébé, le temps d’un souffle, pour le faire baptiser. Elle entre dans une grande aventure à la quête de revoir son bébé, une dernière fois.


Rien à foutre de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre (Belgique, France) avec Adèle Exarchopoulos, Alexandre Perrier, Mara Taquin

Cassandra, une jeune hôtesse de l’air répète les mêmes journées entre vols, fêtes, nuits blanches et son tinder « Carpe Diem ». Mais à cause d’un incident de parcours, elle se retrouve obliger d’ouvrir les yeux sur sa vie et se reconnecter avec le monde qui l’entoure jusqu’à affronter ses douleurs du passé.


Les courts-métrages en compétition :

Brutalia de Manolis Mavris Soldat noir de Jimmy Laporal-Trésor Inherent de Nicolai G.H.Johansen Interfon 15 d’Andrei Epure Duo Li (Lili, toute seule) de Zou Zing Fang Ke (An Invitation) de Hao Zhao & Yeung Tung Safe d’Ian Barling Noir-soleil de Marie Larrivé
Über Wasser (Hors de l’eau) de Jela Hasler
Ma Shelo Nishbar (If It Ain’t Broke) d’Elinor Nechemya


Invitation de 4 courts-métrages de la 18e édition du Festival International du Film de Morelia :

Bisho de Pablo Giles La Oscuridad de Jorge Sistos Moreno Pinky Promise (Promesse Rose) d’Indra Villasenor Amador Un rostro cubierto de besos (A face covered with kisses) de Mariano Renteria Garnica

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.