Taper "Entrée" pour passer le contenu

#Cannes2019: Complément de sélection

Dernière mise à jour 6 mai, 2019

Comme on pouvait s’y attendre, le dernier film de Quentin Tarantino, Once Upon a Time… in Hollywood, sera bien en compétition à Cannes et vient compléter la sélection de ce 72ème festival cannois. Il en est de même, et c’est là plus une surprise car la première partie avait été diffusée à Venise d’Abdellatif Kechiche avec Mektoub my love

Voici le communiqué de presse officiel:

Comme annoncé lors de la conférence de presse du 18 avril dernier, voici les films qui complètent la Sélection officielle 2019.

Les déclarations entre guillemets sont de Thierry Frémaux, Délégué général. Elles s’ajoutent aux commentaires faits sur les films déjà annoncés.

Once Upon a Time… in Hollywood de Quentin Tarantino (2h45) de Quentin Tarantino (2h45)


« On a craint, que le film, ne sortant que fin juillet, ne soit pas prêt mais Quentin Tarantino, qui n’a pas quitté sa salle de montage depuis quatre mois, est un vrai enfant de Cannes, fidèle et ponctuel ! Comme pour Inglourious Basterds, il sera bien là, vingt-cinq ans après la Palme d’or de Pulp Fiction, avec un film terminé, projeté en 35mm et en présence de sa troupe d’acteurs : Leonardo DiCaprio, Margot Robbie, Brad Pitt. Son film est une déclaration d’amour au Hollywood de son enfance, une visite rock à l’année 1969 et une ode au cinéma tout entier. C’est aussi un travail qui dépasse nos attentes et prouve la maturité de l’artiste. C’est pourquoi, en plus de Quentin et sa team pour les jours et les nuits passés au montage, le Festival remercie spécialement les équipes de Sony Pictures, qui ont rendu tout cela possible. »

LOU LUTTIAU interprète de Mektoub my love d’Abdellatif Kechiche à la Mostra de Venise 2017

Mektoub, My Love : Intermezzo d’Abdellatif Kechiche (4h) 

« J’ai vu le film jeudi dernier, toujours en montage, et même en plein montage ! Mais il sera terminé, dans une durée annoncée de 4h par le réalisateur. Et montré en fin de Festival pour que le DCP puisse être livré dans les temps. Avec une histoire fleuve et un portrait extraordinaire de la jeunesse des années 90 dont il a raconté les prémices dans son Canto Unoet dont on retrouvera les acteurs avec plaisir, le réalisateur tunisien/français Abdellatif Kechiche sera de nouveau présent à Cannes pour l’Intermezzo de Mektoub, My Love, six ans après sa Palme d’or pour La Vie d’Adèle. »

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.