Taper "Entrée" pour passer le contenu

Les premières de Venise en route pour Toronto !

Dernière mise à jour 13 septembre, 2019

Notre confrère Alex Deleon, dans un article à paraître bientôt dans différentes revues, s’est étonné de la grande similitude de programmation entre le TIFF Toronto et la Mostra de Venise …

Bien que le festival de Toronto (TIFF) se targue d’être le plus important festival de films en Amérique du Nord, il n’aurait peut-être pas une aussi grande importance sans la quantité de films clonés de Venise au-delà des mers.
Pas moins de seize des 21 premières mondiales non présentées à Venise auront leur deuxième premières à Toronto du 5 au 15 septembre, juste après la Mostra de Venise, qui a fermé ses portes le 7 septembre.
Les films en sélection à Venise qui auront des premières nord-américaines à Toronto sont les suivants:

  • The Burnt Orange Heresy, film de clôture à Venise, sera présentée dans une séance gala. Le film présente Mick Jagger en tant que riche collectionneur d’art..
  • Joker, qui a reçu le Lion d’or sera également diffusé dans une séance de gala. Un tour de force éclatant de Joaquin Phoenix.
  • Martin Eden, l’adaptation italienne du récit de Jack London sera présentée dans la section Plateforme

Les treize films qui suivent feront l’objet de présentations spéciales:

  • La Vérité, Les stars françaises Catherine Deneuve et Juliette Binoche dirigées par le réalisateur japonais Hirokazu Kore-Eda, film d’ouverture de La Mostra de Venise.
  • The LaundromatRéalisé par Soderbergh avec Meryl Streep
  • Marriage Story,  Scarlett Johansson et Adam Driver jouent du Noah Baumbach.
  • Saturday Fiction, Lors de la Seconde Guerre mondiale à Shanghai; un thriller d’espionnage mettant en vedette Gong Li
  • Seberg. Avec Kristen Stewart dans le rôle de l’actrice américaine Jean Seberg, mise à mort par le FBI en France
  • Wasp Network. Avec Penelope Cruz comme épouse terroriste anti-castriste.
  • Pelican Blood. Une histoire d’amour dans le monde des ornithologues obsessionnels. avec l’actrice allemande Nina Hoss
  • Mosul, la bataille pour libérer la deuxième ville d’Irak des occupants fanatiques de l’Etat islamique
  • No. 7 Cherry Lane. Un film d’animation qui narre un triangle amoureux impliquant une étudiante à l’université, une mère célibataire et sa fille adolescente, qui se déroule en 1967 à Hong Kong, à l’époque où des colonies britanniques.
  • EmaRéalisé par le réalisateur chilien Pablo Larraín de « Jackie » en 2016 . Un couple s’occupe des conséquences d’une adoption qui tourne mal lorsque son ménage se décompose.
  • Guest of Honor. Une enseignante du secondaire est accusée d’avoir abusé sexuellement de l’un de ses élèves et a également un problème de père. Réalisé par l’Arméno-Torontois Atom Egoyan,chez lui à Toronto
  • The Painted Bird. Interprétation tchèque sombre du roman sombre de l’écrivain polonais Jerzy Kosinski. Un garçon juif de la Seconde Guerre mondiale est constamment torturé, mais garde le visage impassible, même lorsqu’il est enterré dans le sable jusqu’au cou et que les corbeaux piquent. Sera un délice pour les amateurs de SM.
  • The Domain (A Herdade). Longue chronique (263 minutes) au sujet de la succession d’une riche famille portugaise sous le régime du dictateur Salazar au pouvoir depuis 46 ans. Le symbolisme politique, ça vous tente?

Toronto propose ceci dit des films intéressants qui n’étaient pas présents à Venise:
Judy, une biographie de la chanteuse légendaire Judy Garland à l’occasion du 50e anniversaire de sa mort avec Renée Zellweger dans le rôle de Judy.

  • The astronauts. Eddie Redmayne et Felicity Jones se retrouvent dans une aventure en ballon à air chaud.
  • Blackbird, le remake anglais du drame danois Silent Heart est réalisé par Bille August avec un casting comprenant Kate Winslett et Susan Sarandon
  • Ford vs Ferrari, avec Matt Damon et Christian Bale pour concevoir une voiture de course plus rapide pour LeMans, 1966. Réalisateur James Mangold
  • Motherless Brooklyn, réalisé par et interprété par Ed Norton dans une scène privée enquêtant sur la mort de son patron dans un thriller des années 1950. Les acteurs vedettes sont Alec Baldwin et Willem Defoe. NB La dernière (et la première) réalisation de Norton était la comédie romanesque Keeping the Faith, créée à Karlovy Vary en 2000.
  • Western Stars, interprété et co-réalisé par Bruce Springsteen, idole de la musique populaire pour cols-bleus, surnommé par ses fans « The Boss ». Springsteen interprète les 13 chansons de son nouvel album « Western Stars« . Un must pour ses nombreux dévots.
image2.jpeg

Commentez le premier

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.