Auteur Sujet: Brigitte Bardot  (Lu 81409 fois)

Hors ligne admin

  • Administrator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 3
Brigitte Bardot
« le: janvier 03, 2014, 12:35:37 am »
"Bardot malgré elle" titrait Studio magazine dans les années 90...



Oui, Bardot, reste un des (plus?) grands symboles glamour du cinéma, solaire, d'une sensualité et d'une beauté à couper le souffle, elle est une icône, laissant plusieurs films inoubliables (notamment La vérité de Clouzot ou Le mépris de Jean-Luc Godard). Se croyant piètre actrice, elle se sous estimait. Et pourtant elle fut, avec Marilyn, capable de combiner la drôlerie et les grands rôles tragiques avec une aisance assez impressionante.



« Modifié: janvier 11, 2014, 02:36:43 am par le mag cinema »



Hors ligne le mag cinema

  • Administrator
  • Jr. Member
  • *****
  • Messages: 82
Re : Brigitte Bardot
« Réponse #1 le: janvier 11, 2014, 02:39:55 am »
Son meilleur film (de son propre avis et de celui de ses fans) La vérité de Clouzot :



http://www.youtube.com/watch?v=wAqQ-9BIk1Q#]

D'autres disent Le Mépris :

]http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=Dqwv9XkHOpk#]
« Modifié: janvier 11, 2014, 07:02:41 pm par le mag cinema »

Hors ligne Gilda

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 186
Re : Brigitte Bardot
« Réponse #2 le: janvier 16, 2014, 02:56:35 am »
Elle est vraiment bouleversante dans La vérité qui est par ailleurs un chef-d'oeuvre.
Le mépris est très beau et génial par aspect (la musique légendaire que Scorcese a piqué dans Casino, la photo sublime du chef op' Raoul Coutard, la scène d'entrée qui avait été tournée au dernier moment parce que les producteur voulaient une Bardot NUE -véridique-, le générique dit vocalement) MAIS je suis d'avis de B.B, le film est ennuyeux parfois, des scènes arrivent dans le récit comme des cheveux sur la soupe, le côté quotidien (on s'enguele pendant 3 heures dans un appart) est too much, donc à tout prendre je préfère le Clouzot. Le mépris n'est rien à côté de Pierrot le fou (qui a toute les qualités du Mépris, sans en avoir les mauvais côtés.

Je profite de ce topic pour mettre deux sublimes photos trouvée par hasard sur un facebook dédiée à B.B, photos prises pendant le tournage de La femme et le Pantin.

Super effet de flou artistique :




Dans le genre, elle était vraiment sublime B.B, bien plus belle que Marilyn, si on doit juste juger sur ce point là.

Hors ligne Pat Monkey

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 101
Re : Brigitte Bardot
« Réponse #3 le: janvier 17, 2014, 06:46:59 pm »
Que serait Le Mépris sans BB ? J'ai essayé d'imaginer une autre actrice dans le rôle de Camille, une "vraie", reconnue à la fois par le public et la critique. Je n'y arrive pas. Et cela nous priverait sans doute de la séquence d'ouverture, un grand moment de cinéma.

Hors ligne Gilda

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 186
Re : Re : Brigitte Bardot
« Réponse #4 le: janvier 17, 2014, 07:33:06 pm »
Que serait Le Mépris sans BB ? J'ai essayé d'imaginer une autre actrice dans le rôle de Camille, une "vraie", reconnue à la fois par le public et la critique. Je n'y arrive pas. Et cela nous priverait sans doute de la séquence d'ouverture, un grand moment de cinéma.

Godaard voulait Kim Novak à la base mais elle est bien trop glaciale.
B.B correspond tout à fait au personnage de Moravia -j'adore le livre.
Le truc c'est que Godard voulait qu'elle marche comme Anna Karina et qu'elle dise des gros mots comme elle, il lui a fait porter une perruque brune en référence à Karina.
J'aime bien Anna Karina mais elle n'aurait pas été appropriée pour le film.
B.B est géniale dans ce rôle. Godard l'a un peu dirigée, à sa manière. Il lui a demandé de ne pas s'habiller et de se coiffer en B.B, de dire la série de gros mots d'une manière atone, comme si elle récitait un chapelet (alors qu'elle, comme elle le dit, y aurait mis de la colère, un jeu plus émotionnel).

Pour qu'elle enlève sa choucroute il a marché sur les mains avec le deal qu'elle enlève un centimètre à chaque mètre qu'il ferait sur les mains. Il faudrait que je retrouve la vidéo car elle est assez drôle.

En attendant j'ai ça :

Jean-Luc Godard interview 1964

Hors ligne Pat Monkey

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 101
Re : Re : Re : Brigitte Bardot
« Réponse #5 le: janvier 17, 2014, 08:16:36 pm »
Pour qu'elle enlève sa choucroute il a marché sur les mains avec le deal qu'elle enlève un centimètre à chaque mètre qu'il ferait sur les mains. Il faudrait que je retrouve la vidéo car elle est assez drôle.

Je connais cette vidéo et je l'ai vue en bonus d'une édition DVD du Mépris. Peut-être l'édition "Contempt", collection Criterion (2 DVD's, déjà citée sur le forum Fan-de-BB), mais je n'en suis pas sûr. En passant, c'est une excelletne édition estampillée Région 1 alors qu'il s'agit en réalité d'une édition multi-zones. Je vais replonger dans ma vidéothèque : j'ai 5 éditions du Mépris.

Hors ligne Gilda

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 186
Re : Brigitte Bardot
« Réponse #6 le: janvier 20, 2014, 08:36:05 am »
Wow, cinq éditions du Mépris ? :o Je t'envie.

Sinon j'ai trouvé ce mini reportage, très intéressant, et que je n'avais jamais vu nulle part :

http://www.youtube.com/watch?v=Ur7NOR-4qf8#

Hors ligne Pat Monkey

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 101
Re : Re : Brigitte Bardot
« Réponse #7 le: janvier 20, 2014, 12:55:30 pm »
Wow, cinq éditions du Mépris ? :o Je t'envie.

Sinon j'ai trouvé ce mini reportage, très intéressant, et que je n'avais jamais vu nulle part :


Au lieu d'analyser des personnages de fiction, je ferais peut-être bien de commencer par m'auto-analyser, tu ne crois pas ? Cinq éditions du "Mépris", ça cache forcément quelque chose. Les psys en herbe, je suis preneur de vos explications mais ne venez pas me parler d'achat compulsif, on n'achète pas 5 fois le même film à moins d'être vraiment un grand malade. J'ai d'autres films en double, voire en triple exemplaires de BB (chaque fois dans des éditions différentes, quand même...). "Le Mépris" est une exception, les autres films, c'est souvent parce que j'achète des coffrets où, pour un film qui me manque en édition individuelle, je me retrouve avec les autres films en plusieurs exemplaires. Comment trouver "A coeur joie" (uniquement pour BB, parce que le film...) sans passer par le coffret Studio Canal, par exemple ?

Je n'ai jamais vu non plus la vidéo que tu viens de mettre en ligne. Au sujet de la précédente, j'ai vérifié le contenu de l'édition Amérique du Nord du "Mépris" (donc sous le titre "Contempt"). Elle diffère de l'édition française de Studio Canal par 3 documents qui viennent s'ajouter aux bonus et qui font l'objet dans cette édition d'un second DVD : le dialogue Godard/Lang, connu des rats de cinémathèques sous le titre "Le Dinosaure et le bébé", l'interview de François Chalais pour son émission "Cinépanorama" et une longue interview de Raoul Coutard qui s'exprime avec réserve sur Brigitte (mais bon, on comprend que BB n'est pas l'actrice du siècle à ses yeux). Quant à la scène où l'on voit Godard marcher sur les mains pour convaincre Brigitte, je l'ai vue aussi, peut-être dans "Telle quelle" (version longue ou courte). Peut-être est-ce un vilain tour que me joue ma mémoire, mais dans mon souvenir c'est extrait de l'émission de Denise Glaser, "Discorama" (qui n'était pas consacrée uniquement à la chanson française).
« Modifié: janvier 20, 2014, 01:04:08 pm par Pat Monkey »

Hors ligne Gilda

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 186
Re : Re : Re : Brigitte Bardot
« Réponse #8 le: janvier 21, 2014, 01:10:40 am »
Wow, cinq éditions du Mépris ? :o Je t'envie.

Sinon j'ai trouvé ce mini reportage, très intéressant, et que je n'avais jamais vu nulle part :


Au lieu d'analyser des personnages de fiction, je ferais peut-être bien de commencer par m'auto-analyser, tu ne crois pas ? Cinq éditions du "Mépris", ça cache forcément quelque chose. Les psys en herbe, je suis preneur de vos explications mais ne venez pas me parler d'achat compulsif, on n'achète pas 5 fois le même film à moins d'être vraiment un grand malade. J'ai d'autres films en double, voire en triple exemplaires de BB (chaque fois dans des éditions différentes, quand même...). "Le Mépris" est une exception, les autres films, c'est souvent parce que j'achète des coffrets où, pour un film qui me manque en édition individuelle, je me retrouve avec les autres films en plusieurs exemplaires. Comment trouver "A coeur joie" (uniquement pour BB, parce que le film...) sans passer par le coffret Studio Canal, par exemple ?

Je n'ai jamais vu non plus la vidéo que tu viens de mettre en ligne. Au sujet de la précédente, j'ai vérifié le contenu de l'édition Amérique du Nord du "Mépris" (donc sous le titre "Contempt"). Elle diffère de l'édition française de Studio Canal par 3 documents qui viennent s'ajouter aux bonus et qui font l'objet dans cette édition d'un second DVD : le dialogue Godard/Lang, connu des rats de cinémathèques sous le titre "Le Dinosaure et le bébé", l'interview de François Chalais pour son émission "Cinépanorama" et une longue interview de Raoul Coutard qui s'exprime avec réserve sur Brigitte (mais bon, on comprend que BB n'est pas l'actrice du siècle à ses yeux). Quant à la scène où l'on voit Godard marcher sur les mains pour convaincre Brigitte, je l'ai vue aussi, peut-être dans "Telle quelle" (version longue ou courte). Peut-être est-ce un vilain tour que me joue ma mémoire, mais dans mon souvenir c'est extrait de l'émission de Denise Glaser, "Discorama" (qui n'était pas consacrée uniquement à la chanson française).

Euh je ne pense pas que ça relève de la psychiatrie ou de la psychanalyse. L'auto analyse n'est pas approuvé pas aucune école (Freudienne, Lacanienne, ...)  :D
Plus sérieusement une question : les éditions du Mépris, y'en a-t-il une identique à l'autre ?
Si tu en as deux parfaitement identique je trouve ça étonnant.
Mais sinon, je comprends tout à fait que tu aies, mettons, la VHS du Mépris, puis le DVD, puis le coffret collector, puis le Blue-ray (si tu as les moyens de te les offrir, pourquoi s'en priver ?)

En somme, je comprends tout à fait qu'on achète un dvd pour ses bonus, ou parce que le film est remastérisé. Je regarde toujours les bonus, les commentaires du réals... D'ailleurs, c'est devenu rare, les bonus, maintenant que les films sont bradés et trouvables par tout (quand ils ne sont pas diffusés 3 fois par an).  :-\

Il faudrait que je retrouve la vidéo de Godard marchant sur les mains, elle n'est plus sur youtube ni l'INA a priori.

En parlant de Godard il disait que le meilleur film de B.B est Et Dieu créa la femme (film qui fut idôlatré par les gens des Cahiers, donc de la nouvelle vague) ce qui est assez drôle quand on pense aux nanards qu'a pu produire Roger Vadim après. ;D

« Modifié: janvier 21, 2014, 01:17:21 am par Gilda »

Hors ligne Pat Monkey

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 101
Re : Re : Re : Re : Brigitte Bardot
« Réponse #9 le: janvier 22, 2014, 03:49:38 pm »

Euh je ne pense pas que ça relève de la psychiatrie ou de la psychanalyse. L'auto analyse n'est pas approuvé pas aucune école (Freudienne, Lacanienne, ...)  :D
Plus sérieusement une question : les éditions du Mépris, y'en a-t-il une identique à l'autre ?
Si tu en as deux parfaitement identique je trouve ça étonnant.
Mais sinon, je comprends tout à fait que tu aies, mettons, la VHS du Mépris, puis le DVD, puis le coffret collector, puis le Blue-ray (si tu as les moyens de te les offrir, pourquoi s'en priver ?)

En somme, je comprends tout à fait qu'on achète un dvd pour ses bonus, ou parce que le film est remastérisé. Je regarde toujours les bonus, les commentaires du réals... D'ailleurs, c'est devenu rare, les bonus, maintenant que les films sont bradés et trouvables par tout (quand ils ne sont pas diffusés 3 fois par an).  :-\

Il faudrait que je retrouve la vidéo de Godard marchant sur les mains, elle n'est plus sur youtube ni l'INA a priori.

En parlant de Godard il disait que le meilleur film de B.B est Et Dieu créa la femme (film qui fut idôlatré par les gens des Cahiers, donc de la nouvelle vague) ce qui est assez drôle quand on pense aux nanards qu'a pu produire Roger Vadim après. ;D


L'auto analyse n'est pas efficace parce qu'on ne peut être à la fois juge et partie, en revanche c'est économique, surtout quand on avait la malchance d'être patient de Lacan justement (encore qu'il lui arrivait de donner des consultations à l'oeil à ce qu'il paraît...)

Bien sûr, mes éditions du "Mépris" sont différentes, mais 3 sont éditées par Studio Canal version remastérisée, dont l'édition US/Canada déjà citée ("Contempt"). Une autre inclus un DVD sur les musiques des films de Godard et un jeu de photos du "Mépris", de vraies photos sur papier glacé.

A l'époque, les "Cahiers" avaient fait de Brigitte leur égérie , c'est vrai. Ce qui fait sourire, pour le moins. Soyons un peu sérieux : Vadim et les "Cahiers", c'est une histoire de copinage sans plus. Le bonhomme avait un solide carnet d'adresses, on le sait.

"Le Mépris", c'est aussi le seul film de BB que j'ai passé dans ma carrière professionnelle et ça compte énormément à mes yeux, d'autant que j'ai dû convaincre la directrice du cinéma de l'époque de l'excellence de mon choix. La soirée s'inscrivait dans le cadre d'une thématique, la rencontre entre un réalisateur et une comédienne, l'un et l'autre célèbres évidemment. Au départ, il avait été question de Clouzot, donc le choix se portait sur "La Vérité" avec Bardot. Mais dans la même thématique, on avait déjà programmé "L'Enfer" avec Romy. Petit coup de pouce du destin : Studio Canal venait de sortir une copie neuve du "Mépris" pour la mettre aux nouvelles normes de la piste sonore cyan. Seulement avant d'arriver jusqu'à chez nous, elle avait déjà tourné dans quelques salles et n'était plus tout à fait neuve... Je garde un excellent souvenir de cette soirée qui avait attiré du monde. J'en ai retenu l'intervention d'une cliente, lors du débat qui a suivi la projection du film : "Je n'aime pas Godard, mais le "Mépris m'a fait aimer le cinéma." C'est tout à fait moi.


 

Hors ligne Gilda

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 186
Re : Brigitte Bardot
« Réponse #10 le: janvier 22, 2014, 09:36:24 pm »
1) Très sympa cette histoire ! C'est vrai que c'est plus que satisfaisant d'avoir un commentaire tel que "je n'aime Godard, mais Le mépris m'a fait aimer le cinéma."

Je suis une militante... du cinéma et je suis triste quand les gens veulent rester avec leurs oeillières. Et quel plaisir de "convertir" quelqu'un au cinéma.

Incroyable aussi le fait que tu ai au à militer pour Le mépris.

Je vais y aller franco : ça m'énerve que, du fait de la personne qu'est Bardot aujourd'hui, on renie, on censure., on dégrade. Je ne sais pas si la difficulté que tu as eu à convaincre n'était pas lié au fait que B.B a des idées politiques... qui sont les siennes, enfin celles de son mari.

Par exemple aux Champs Libres, une immense médiathèque rennaise, on ne peut pas trouver les mémoires de Bardot, laissant place à des biographies beaucoup moins glorieuses. Alors que m**de quoi, Initales B.B est très instructif, intéressant, drôle, et ce n'est pas pour un passage qu'il faut en priver les lecteurs potentiels. D'ailleurs c'est très intéressant de lire "sa" version du tournage du Mépris, sa vision de Godard. Personne ne peut parle de B.B aussi bien que B.B. J'ai eu aussi grand plaisir à lire l'autobio d'Ava Gardner.
Quand on a la chance d'avoir des stars -des vraies- de cet acabit, on profite... de leur bio, de ce qu'elle peuvent nous apporter.

2) Je crois que sur ce présent forum, il n'y a que toi et moi à connaître les copinages de Roger Vadim. Sean French (un biographe anglais de Bardot disait) : "Il est triste de penser que cet homme qui fréquentait les plus grands de son époque (Miles Davis, Cocteau, Greco, Sartre) ait donné une oeuvre aussi pauvre."

Roger Vadim était un mauvais cinéaste, il faut appeler un chat un chat. Il était même une machine à faire des nanards, à partir d'une certaine époque.

Paradoxalement, sans lui, des actrices iconique ne seraient sans doute pas (B.B, Deneuve voire Fonda). Ou elles n'auraient pas fait cette carrière (Bardot ne voulait pas faire de cinéma, Deneuve ne se serait pas teint en blond et Fonda n'aurait pas fait pas fait un mauvais film qui a eu à l'épque une grosse répercussion et qui est aujourd'hui l'objet d'un culte du kitch).
Ce qui est bizarre c'est la dissociation entre talent et intelligence. Quand je vois les interviexs de Vadim, quand je lis des extraits de ses livres, c'est un homme très intelligent, très fin, son analyse humaine des personnes est toujours d'une grande justesse... mais son cinéma est pathétique. Alors que des hommes moins fins et bien plus misantrophe que lui ont produit des chef-d'eouvres (je suis assez haurie de voir dans la vraie vie combien untel n'est pas très finaud, peu aimable, unculte et pourtant il a fait un ou des grands films qui resteront).

Hors ligne Gilles Eusebe

  • Administrator
  • Jr. Member
  • *****
  • Messages: 97
Re : Brigitte Bardot
« Réponse #11 le: janvier 22, 2014, 11:51:01 pm »
Vadim, si effectivement sa filmographie érotique ne vaut pas une pub pour shampooing des années 80 ou une affiche de D. Hamilton a fait un truc pas mal: son histoire extraordinaire adapté d'E. Alan Poe. Belle image, lyrisme évident, souffle et une certaine force naturaliste.

Et Dieu créa la femme a quelques uns de ces ingrédients. On y retrouve également le sens de l'observation que tu évoques Gilda. C'est un bon film, au contraire de Barbarella par exemple, qui lui est poussif.


Hors ligne Gilda

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 186
Re : Re : Brigitte Bardot
« Réponse #12 le: janvier 23, 2014, 04:37:22 am »
Vadim, si effectivement sa filmographie érotique ne vaut pas une pub pour shampooing des années 80 ou une affiche de D. Hamilton a fait un truc pas mal: son histoire extraordinaire adapté d'E. Alan Poe. Belle image, lyrisme évident, souffle et une certaine force naturaliste.

Et Dieu créa la femme a quelques uns de ces ingrédients. On y retrouve également le sens de l'observation que tu évoques Gilda. C'est un bon film, au contraire de Barbarella par exemple, qui lui est poussif.

Oui Et dieu créa la femme est un bon film, son meilleur sans doute (je parle de Vadim hein, pas de B.B). C'est Vadim qui a dit à Bardot de parler normalement, comme dans la vraie vie (dans ses films d'avant elle prenait un autre type de voix). La scène de danse fiévreuse n'est pas une invention, mais bien ce qu'elle a réellement fait à une soirée à Cannes (d'où l'interêt de lire Initiales B.B son autobiographie "censurée" à Rennes.
Dans la trilogie Histoires extraordinaires... Vadim fait du Vadim (ça se regarde, c'est kitch, ça se veut transgressif), Malle ne sait toujours pas comment "utiliser" Bardot (comme dans Vie privée) et fait un truc bien sans plus et Fellini fait un de ses meilleurs film, voir son chef-d'oeuvre à mon avis avec Il ne faut pas parier sa tête avec le diable... :-*

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sinon Bilal a l'air d'être lui aussi fan de Bardot, voir la bande annonce de Thyko Moon où en entend B.B chanter Mister sun, la version anglaise du Soleil :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=NHdtSkfc7_o#

Et j'ai aussi trouvé ça, une photo inédite rarissime, prise pendant le tournage d'Et Dieu créa la femme, en cherchant autre chose (Mouh qu'elle était mignonne) :



« Modifié: janvier 23, 2014, 04:41:37 am par Gilda »

Hors ligne Pat Monkey

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 101
Re : Re : Re : Brigitte Bardot
« Réponse #13 le: janvier 24, 2014, 07:01:25 pm »

Oui Et dieu créa la femme est un bon film, son meilleur sans doute (je parle de Vadim hein, pas de B.B). C'est Vadim qui a dit à Bardot de parler normalement, comme dans la vraie vie (dans ses films d'avant elle prenait un autre type de voix).


La "fameuse" diction de BB restera un mystère, même pour ses fans. J'ai lu ou entendu quelque part que ses intimes disaient que dans la vie elle ne s'exprimait pas du tout comme dans ses films, mais "comme tout le monde".

Pour ma part, j'ai toujours dit que je trouvais la réalisation de "Et dieu créa la femme" très conventionnelle et que ses audaces étaient mesurées, même pour l'époque.
« Modifié: janvier 24, 2014, 07:05:54 pm par Pat Monkey »

Hors ligne Gilda

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 186
Re : Re : Re : Re : Brigitte Bardot
« Réponse #14 le: janvier 25, 2014, 03:01:01 am »

Oui Et dieu créa la femme est un bon film, son meilleur sans doute (je parle de Vadim hein, pas de B.B). C'est Vadim qui a dit à Bardot de parler normalement, comme dans la vraie vie (dans ses films d'avant elle prenait un autre type de voix).


La "fameuse" diction de BB restera un mystère, même pour ses fans. J'ai lu ou entendu quelque part que ses intimes disaient que dans la vie elle ne s'exprimait pas du tout comme dans ses films, mais "comme tout le monde".

Pour ma part, j'ai toujours dit que je trouvais la réalisation de "Et dieu créa la femme" très conventionnelle et que ses audaces étaient mesurées, même pour l'époque.

Ah bon ?  :o Tu m'apprends un truc là. Bon c'est vrai qu'elle a vraiment une voix spéciale mais je ne savais pas qu'elle pouvait avoir une voix "normale".

Pour Et Dieu créa le femme, je ne peux juger avec mon regarde de trentenaire -donc née bien après la sortie d'Et dieu...
N'ayant ni vécu les années 50, ni 60 et 70... Je ne peux juger le film qu'a posterio, un film d'une époque qui avait l'air sympa mais je ne n'ai pas connue.

Il y a un truc que je trouve transgressif dans le film, même au regard d'aujourd'hui : quand elle se marie, qu'elle va direct dans la chambre avec son mari consommer sa nuit de noces et retourne en bas, nue sous un peignoir, se servir du poulet sans tenir compte de qui que ce soit. Franchement, si une fille/femme fait ça dans la vraie vie, dans sa belle famille hostile (est-ce un pléonasme ?) ;D c'est pire que de la provoc'. Je n'oserais jamais faire ça -à moins d'avoir l'intention me faire bannir de la dite belle-famille à tout jamais. ::)

The Original Sin of Young Marrieds ( Et Dieu... Créa la femme 1956)



 

Sitemap 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19